(Lake Buena Vista) Giannis Antetokounmpo, des Bucks de Milwaukee, a été nommé le joueur de l’année dans la NBA pour la deuxième saison consécutive.

La Presse Canadienne

Antetokounmpo, âgé de 25 ans, n’est que le troisième joueur de l’histoire de la ligue à remporter le titre de joueur par excellence et celui de joueur défensif de l’année au cours de la même saison, imitant les membres du Temple de la renommée Michael Jordan et Hakeem Olajuwon.

« Michael Jordan, l’un des meilleurs joueurs à l’avoir réussi, sinon le meilleur, a confié Antetokounmpo. Hakeem, un gars que j’admire, il vient d’où je suis, le Nigeria, où j’ai des racines. … Être nommé en leur compagnie, ça compte beaucoup pour moi. »

Antetokounmpo — qui se trouvait dans sa ville natale d’Athènes, en Grèce, avec sa famille lors de l’annonce — a reçu 85 votes parmi le panel de 100 journalistes et commentateurs sportifs qui couvrent les activités de la ligue, plus un vote supplémentaire accordé pour avoir terminé en tête du scrutin auprès des amateurs.

« C’est plaisant d’apprendre que je remporte cet honneur alors que je suis de retour dans mon pays, a déclaré Antetokounmpo, après avoir dit au commissaire de la NBA Adam Silver — qui était en possession du trophée vendredi — de le conserver jusqu’à son retour aux États-Unis.

« Je vais l’expédier en Grèce », a proposé Silver lors de l’émission télévisée sur NBA TV.

« Non, ne fais pas ça, a répliqué Antetokounmpo. Je viendrai le chercher quand la saison commencera. »

LeBron James des Lakers de Los Angeles a obtenu les 15 autres votes de première place et a terminé deuxième au scrutin. James Harden des Rockets de Houston a terminé troisième. James a maintenant fini premier, deuxième ou troisième au titre de joueur de l’année 11 fois en carrière, et Harden a été l’un des trois finalistes à chacune des quatre dernières saisons.

Les statistiques d’Antetokounmpo cette saison ont été sans précédent, avec des moyennes de 29,5 points, 13,6 rebonds et 5,6 passes décisives par match.

Personne n’avait jamais compilé ces statistiques sur une saison complète. Wilt Chamberlain et Elgin Baylor ont connu tous les deux des saisons où ils ont fait mieux que Antetokounmpo pour les moyennes de points et de rebonds, mais les deux n’ont pas réussi à égaler sa moyenne de passes.

Et ces chiffres n’ont pas été gonflés en raison d’une très grande utilisation. Antetokounmpo a terminé cinquième dans la NBA pour les points, deuxième pour les rebonds — mais seulement 71e pour la moyenne de minutes par match. Il a aidé les Bucks à compiler le meilleur palmarès de la NBA cette saison, mais l’équipe a été éliminée des séries éliminatoires par le Heat Miami en demi-finale de l’Association Est.

ESPN a été le premier à dévoiler l’honneur décerné à Antetokounmpo.

Jordan a remporté le titre de joueur par excellence et de joueur défensif en 1987-88 et Olajuwon a mérité les deux en 1993-94. Antetokounmpo a presque réussi le coup la saison dernière en remportant le titre de joueur par excellence et en terminant deuxième au scrutin du joueur défensif.