(Buena Vista) Les Raptors de Toronto ont une fois de plus montré mercredi soir pourquoi on pouvait dire qu’ils possédaient la meilleure défensive de la NBA.

La Presse canadienne

Fred VanVleet a inscrit 21 points pour mener les Raptors vers un gain de 109-99 aux dépens du Magic d’Orlando.

Les Raptors (49-18) ont ainsi mis la main sur leur septième victoire consécutive en plus de balayer leur série de quatre matchs face au Magic.

« C’est une question de volonté, pas vrai ? Au sein de notre équipe, si tu n’as pas de discipline pour bien jouer défensivement, ce sera très difficile pour toi de voir de l’action, a expliqué Marc Gasol. Ça donne beaucoup de crédit à notre personnel d’entraîneurs. Ils ont de hauts standards lorsque vient le temps d’aborder la question de la défensive. Et je crois que c’est ce qui sépare les bonnes équipes des moins bonnes. Je crois que nous sommes une excellente équipe. »

La formation torontoise présente un dossier de 3-0 depuis la reprise des activités de la NBA. Les Raptors pourraient terminer au premier rang de l’Association Est.

Six joueurs des Raptors ont inscrit 10 points et plus. Pascal Siakam a récolté 15 points, Norm Powell a terminé avec 14 points au compteur. Marc Gasol en a ajouté 13, tandis que OG Anunoby et Serge Ibaka en ont respectivement inscrit 12 et 11.

Kyle Lowry a connu un match plus difficile, ratant sept de ses neuf tirs. Il a conclu la soirée avec huit points, neuf rebonds et 10 aides.

Deux soirs après avoir obtenu une impressionnante récolte de 36 points, VanVleet a ajouté 10 aides à sa fiche.

Mais c’est l’effort défensif qui a permis aux Raptors de sortir vainqueurs. La formation torontoise a limité le Magic au chapitre des paniers de trois points. La formation d’Orlando à terminer 0 en 9 à ce chapitre.

« Je crois que tout vient d’en haut. Évidemment Nick (Nurse, entraîneur-chef) donne le ton et par la suite c’est de travailler avec le type de joueurs qu’il a sous la main, a illustré VanVleet. Quelle est ta personnalité ? Est-ce qu’il y a des gars qui sont axés sur la défensive ? Est-ce qu’il y a des gars qui se frustrent lorsqu’ils sont responsables du point adverse ?

C’est comme la base de tout. Et par la suite, c’est de l’intégrer. Ça se voit tout de suite lorsqu’un joueur n’est pas dans le même état d’esprit que le restant de l’équipe, ça paraît. Et ce n’est pas bien vu. Les gars le ressentent. Tu ne veux pas être ce gars sur le court. »

Evan Fournier et l’ancien joueur des Raptors, Terrence Ross, ont mené le Magic (32-37) avec 15 points chacun. La formation d’Orlando a perdu les services de Jonathan Isaac pour le reste de la saison en raison d’une blessure.

Les Raptors ont conclu la première demie avec une avance de 24 points. Le Magic est toutefois revenu en force par la suite, réduisant l’écart à seulement sept points au début du quatrième quart.

La remontée du Magic fut courte. Alors que Siakam enfonçait un panier de trois points avec 3 : 54 à faire au dernier quart, les Raptors s’étaient donné de nouveau une avance de 15 points.

Quelques mauvais jeux des Raptors ont redonné de l’espoir au Magic en fin de rencontre, mais en vain.