(Lake Buena Vista) La NBA a donné un aperçu de sa nouvelle réalité avec la présentation des quatre premiers matchs hors-concours, en vue de la relance officielle des activités.

Tim Reynolds
Associated Press

Il y aura 33 de ces rencontres, jusqu’au 28 juillet. Deux jours plus tard, ce sera le début des matchs de classement, en vue des séries.

« Une fois que les joueurs se retrouvent à l’intérieur des lignes, c’est un match de basket, ni plus ni moins », a philosophé l’entraîneur des Clippers, Doc Rivers.

Les Clippers ont battu Orlando, 99-90. Denver a défait Washington, 89-82. La Nouvelle-Orléans a vaincu Brooklyn, 99-68, puis le Heat a eu raison de Sacramento, 104-98.

« Pour moi, ce n’est pas difficile de recommencer à jouer, a dit E’Twaun Moore, des Pelicans. Tout au long de votre vie, ça arrive de jouer sans partisans, que ce soit au gymnase ou à l’extérieur. Ça faisait du bien de jouer au basketball, tout simplement. »

La NBA essaie de faire en sorte que l’équipe’à la maison’se sente un petit peu chez elle.

C’était le cas du Heat mercredi, comme exemple.

L’uniforme blanc. Leur logo sur les écrans. Des chansons qu’on entend au American Airlines Arena : « Seven Nation Army » et aussi « The Heat is On », en cas de victoire. Il y avait même leur annonceur maison habituel, Michael Baiamonte.

« Tout ce qui entourait le match était vraiment bien fait », a commenté l’entraîneur du Heat, Erik Spoelstra.

Les joueurs n'étaient pas aussi rouillés que ce que certains craignaient. Globalement, les équipes ont réussi 43 % de leurs tirs de deux points, 32 % de ceux de trois points et 81 % des lancers francs.

En saison régulière, les taux de réussite étaient 46 %, 36 % et 77 %, respectivement.