(Brooklyn) L’ailier de l’Université Duke Zion Williamson a été le tout premier choix au repêchage de la NBA par les Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

La Presse canadienne

Le colosse de six pieds sept, 285 livres est devenu le quatrième joueur de l’Université Duke à être choisi au tout premier rang, après Kyrie Irving (2011 – Cavaliers de Cleveland), Elton Brand (1999 — Bulls de Chicago) et Art Heyman (1963 – Knicks de New York).

En une saison seulement, il a alimenté les bulletins de nouvelles avec des séquences spectaculaires comme certains ne le font même pas au cours de leur carrière au complet. Il est devenu le troisième joueur de première année seulement à être élu joueur de l’année par l’Associated Press.

Portant un complet blanc, il a enlacé des membres de sa famille et le commissaire de la NBA, Adam Silver, après que son nom eut été prononcé, jeudi.

Bien qu’il connaissait déjà, comme tous, le dénouement heureux de cette soirée, Williamson s’est montré très émotif lorsque son nom a résonné entre les murs du Barclays Center.

« Parce que j’aime le basketball, a-t-il laissé entendre entre deux sanglots. Les gens disaient que c’était presque certain que j’allais être choisi au premier rang, mais je crois que tu ne le réalises pas jusqu’à ce que ce soit réel. J’ai entendu mon nom et j’ai été capable de me rendre sur la scène sans verser une larme, serrer la main du commissaire, mais lorsque je suis allé devant les caméras pour mon entrevue, avec ma mère qui se tenait à mes côtés, mes émotions ont pris le dessus. »

Ses paniers enfoncés en ont fait un des favoris du basketball universitaire, mais son jeu est bien plus complet. Williamson a récolté en moyenne 22,6 points par match et 8,9 rebonds, en plus d’afficher un taux d’efficacité de 68 %.

Williamson a déjà une place qui l’attend à La Nouvelle-Orléans : les Pelicans ont accepté d’échanger le joueur étoile Anthony Davis, le dernier joueur de première année à avoir remporté le titre de joueur par excellence de l’Associated Press.

« Je vais tout faire pour gagner. Je vais simplement faire tout ce que ça prend pour gagner », a ajouté Williamson.

Les Grizzlies de Memphis ont également réglé un dossier important en mettant la main sur le garde de l’Université Murray State Ja Morrant, au deuxième rang. La veille, les Grizzlies ont échangé leur garde vétéran Mike Conley.

Ils ont obtenu un bon remplaçant en Morant, qui a maintenu une moyenne de 24,5 points par matchs en plus de récolter en moyenne 10 passes.

« J’ai de grands souliers à chausser, a avoué Morant. Il est un excellent joueur. Je lui souhaite le meilleur. Comme j’ai dit auparavant, ça veut simplement dire que les Grizzlies voient en moi un énorme potentiel. »

Un rang plus tard, un premier Canadien a été repêché quand les Knicks de New York ont sélectionné R. J. Barrett.

De’Andre Hunter de l’Université Virginia a été sélectionné au quatrième rang, mais ne fera pas équipe avec Williamson. Les Pelicans ont acquis le quatrième choix lors de la transaction impliquant Davis, mais ont choisi de l’échanger aux Hawks d’Atlanta. La transaction deviendra officielle le 6 juillet.

Jarrett Culver, choisi au sixième rang par les Suns de Phoenix, ne portera pas les couleurs de l’équipe qui l’a repêchée lui aussi, puisque les Suns ont accepté d’échanger leur choix aux Timberwolves du Minnesota.

R. J. Barrett à New York

PHOTO JULIO CORTEZ, ASSOCIATED PRESS

R. J. Barrett

R. J. Barrett a été le premier Canadien sélectionné. Le garde de l’Université Duke a été réclamé au troisième rang, par les Knicks de New York.

Natif de Mississauga, en Ontario, Barrett, l’un des joueurs étoiles de Duke la saison dernière, était le joueur le mieux classé au pays parmi une vaste liste de Canadiens disponibles pour le repêchage.

Barrett, le fils de Rowan Barrett, directeur général de l’équipe de basketball masculine canadienne et ancien joueur remarquable de l’équipe nationale, était le Canadien sélectionné au plus haut rang depuis qu’Andrew Wiggins, qui avait été le premier choix des Cavaliers de Cleveland en 2014.

Anthony Bennett, de Brampton, en Ontario, a également été choisi au premier rang total par les Cavaliers en 2013.

Âgé de 19 ans, Barrett a connu une saison impressionnante avec l’Université Duke. Il a fait la pluie et le beau temps en compagnie de son coéquipier Zion Williamson, qui a été sélectionné au premier rang par les Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Il a maintenu une moyenne de 22,6 points, 7,6 rebonds et 4,3 aides au cours de la campagne, terminant avec une récolte 860 points, le deuxième plus haut total dans l’histoire des Blue Devils.

« Je ne peux même pas vous dire à quel point nous sommes excités d’accueillir R. J. (Barrett), a déclaré le directeur général des Knicks, Scott Perry, lors d’un appel conférence. Nous aimons plusieurs aspects du jeu de ce jeune homme, à commencer par son niveau de compétitivité qui est extrêmement élevé et son désir de devenir un grand joueur de basketball. C’est un joueur complet. Il a connu une saison incroyable avec Duke la saison dernière. »

Le Canada égalé le record établi par la France en 2016 pour le plus grand nombre de joueurs choisis hors des États-Unis. Cinq Canadiens ont été repêchés, dont quatre au premier tour.

Nickeil Alexander-Walker, garde de l’Université Virginia Tech, a été le deuxième joueur canadien à être sélectionné. Originaire de l’Ontario, il a été choisi par les Nets de Brooklyn au 17e rang. Quatre échelons plus tard, Brandon Clarke, originaire de Vancouver, a été sélectionné par le Thunder d’Oklahoma City au 21e rang.

Mifiondu Kabengele, originaire de Toronto, faisait également partie de l’important contingent canadien. L’ancien porte-couleur de Florida State a été sélectionné par les Nets au 27e échelon. ESPN a toutefois rapporté que la formation de Brooklyn avait procédé à une transaction avec les Clippers de Los Angeles.

Au deuxième tour, au 47e rang total, les Kings de Sacramento ont arrêté leur choix sur Ignas Brazdeikis, originaire de Oakville, en Ontario.

Le record du Canada pour le plus grand nombre de joueurs sélectionnés au repêchage a été établi en 2014 lorsque quatre joueurs canadiens ont été repêchés, dont trois au premier tour.