(Toronto) Kyle Lowry a sorti le micro de son support, s’est bien installé dans le fauteuil et a pris un air insouciant avant de s’adresser aux médias, jeudi.

Lori Ewing
La Presse canadienne

S’il y a un thème à ces Raptors, à l’aube de séries très attendues, c’est la mentalité’nous sommes déjà passés par là’.

« Nous avons des gars qui ont vécu ça, nous avons deux champions, des gars qui ont pris part aux finales dans l’Est ou dans l’Ouest. Des gars qui ont joué à des niveaux élevés, a déclaré Lowry. Ce n’est pas un stress supplémentaire. C’est un peu du genre’Yo, au travail maintenant’. »

Lors des cinq saisons précédentes, Lowry et DeMar DeRozan modulaient le leadership à Toronto. Ils n’avaient pas beaucoup d’expérience en séries, par contre.

Lowry avait été réserviste lors de deux séries avec Houston. DeRozan avait fait ses débuts en séries en 2014.

Le groupe qui recevra le Magic samedi a toutefois été bâti pour aspirer aux plus grands honneurs. DeRozan est parti en faveur de Kawhi Leonard-le joueur le plus utile de la Finale de la NBA en 2014-et de Danny Green. Le centre Marc Gasol s’est ajouté à la mi-saison.

« C’est un vrai professionnel, a déclaré Lowry, à propos de l’Espagnol de 34 ans. Marc est un joueur des grandes occasions. Il connaît ça. Je pense que c’est un thème pour notre équipe. Nous avons de vrais professionnels ici, ils connaissent leur travail. Ils savent ce qu’il faut faire pour gagner et comment se préparer. »

Ce qui allège en partie la charge de Lowry.

« Les instincts de Kyle lui disent de jouer dur et d’être un meneur, a dit l’entraîneur Nick Nurse. Peut-être que dans le passé nous avions besoin de lui pour faire ça, en plus d’obtenir 20 points.

“Je pense que la plus grande différence est qu’il va jouer fort et mener, parce qu’il est ce qu’il est, et je pense que l’équipe peut gagner s’il récolte quatre points, ou s’il en obtient 34. Il peut avoir un impact de tellement de façons, mais je ne pense pas qu’il sente que tout repose sur ses épaules. »

Les 14,2 points par match de Lowry sont pour lui un creux depuis la saison 2012-13. Mais il a signé une marque personnelle de 8,7 passes par match, n’étant devancé que par Russell Westbrook, du Thunder.

Lowry a fait écho aux propos de son entraîneur sur la charge de travail, disant « je n’ai pas à marquer 20 points-je peux donner un coup de main aux gars. »

« Avec les progrès de Pascal (Siakam), Kawhi étant incroyable, Marc étant un si bon joueur, Danny étant ce qu’il est, peu importe ce que je fais en termes de pointage, a dit Lowry.

“Mon travail est d’être à l’avant-scène et de jouer avec énergie et passion. En même temps, je veux garder mon sang-froid et amener le club à faire de même. »

Le match 2 aura lieu mardi à Toronto, avant des matchs en Floride les 19 et 21 avril.