LeBron James et Kevin Durant sont partis chacun de leur côté après le match des étoiles de la NBA, dimanche, mais leurs routes vont se recroiser dès jeudi, quand le Thunder va recevoir le Heat.

Brian Mahoney ASSOCIATED PRESS

À deux mois de la fin de la saison, le peloton de tête est plus serré dans l'Ouest que dans l'Est, mais d'un côté comme de l'autre, beaucoups de choses restent à éclaircir.

Dans l'est, une finale entre le Heat et les Pacers semble inévitable, mais James ne le tient pas pour acquis.

«Ce n'est pas juste une course à deux équipes, a dit James. Il y a beaucoup d'autres bonnes équipes. Je respecte tous nos adversaires.»

L'an dernier les Pacers ont perdu le match ultime de la finale de l'Est à Miami, et ils aimeraient bien avoir l'avantage du terrain s'ils devaient affronter à nouveau le Heat à la même étape, cette année.

Le Heat aussi aimerait bien avoir cet avantage, mais seulement jusqu'à un certain point.

«Le plus important est que nous soyons en santé, a dit Chris Bosh. C'est sûr que nous allons essayer de finir premiers, mais pas au détriment de tout le reste. Nous sommes bien placés en ce moment. Nous aimons nos chances.»

L'Indiana domine l'Est avec deux matches et demi d'avance sur Miami, avec les Raptors de Toronto (28-24) en troisième place, à 12 matches des Pacers.

Dans l'Ouest, une série de trois gains d'Oklahoma City a donné au club quatre matches d'avance au sommet devant les Spurs, champions en titre dans la moitié gauche des États-Unis. Les Rockets, les Clippers et les Blazers suivent au tableau, à six matches de la tête.

Dallas, Phoenix, Golden State et Memphis luttent présentement pour les trois dernières places en séries dans l'Ouest, où neuf équipes ont des fiches positives, comparativement à quatre dans l'Est.