La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a indiqué que les femmes pourront dorénavant prendre part aux épreuves de 50 kilomètres marche, dernière épreuve seulement ouverte aux hommes.

Publié le 11 avr. 2016
ASSOCIATED PRESS

L'IAAF a déclaré à l'Associated Press que son comité des règles a amendé sa réglementation afin que les femmes puissent prendre part à l'épreuve en compagnie des hommes aux Championnats du monde de marche, qui seront disputés les 7 et 8 mai, à Rome.

Les résultats des dames seront compilés avec ceux des hommes pour le classement par équipe.

Cette décision régit la participation d'athlètes féminins dans de futures courses mixtes jusqu'à ce que l'IAAF introduise une épreuve séparée de 50 km pour les dames.

Elle a été prise à la suite de la pétition lancée par la marcheuse américaine Erin Taylor-Talcott, qui l'a qualifiée «d'énorme pas en avant pour les droits des femmes et pour les marcheuses de partout dans le monde».

Trois marcheurs réintégrés

Par ailleurs, trois champions olympiques de marche ont été réintégrés à l'équipe nationale russe après avoir servi leur suspension pour dopage dans le cadre du scandale qui a frappé l'athlétisme russe.

Les noms de Sergei Kirdyapkin, Olga Kaniskina et Elena Lashmanova apparaissent tous sur la liste des équipes nationales d'athlétisme mise à jour sur le site Internet du ministère des Sports, ce qui signifie qu'ils pourront prendre part aux JO de Rio de Janeiro en août si la suspension de la Russie est levée à temps.

La Russie avait auparavant évité de sélectionner des athlètes ayant été suspendus pour dopage alors qu'elle tente de redorer sa réputation à la suite de la suspension que lui a imposée en novembre l'IAAF.

Kirdyapkin a été privé le mois dernier de sa médaille d'or olympique acquise au 50 km marche quand le Tribunal arbitral du sport a jugé que la suspension que lui avait imposée la Russie était trop clémente. Kaniskina a quant à elle perdu une médaille d'argent.