Le joueur de tennis serbe Viktor Troicki, condamné à 18 mois de supension pour avoir refusé un contrôle sanguin antidopage, a fait appel devant le Tribunal arbitral du sport, a annoncé mardi le TAS.

Publié le 20 août 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Serbe, ancien 12e au classement ATP, avait accepté de se soumettre à un prélèvement urinaire mais pas à un autre sanguin lors du tournoi Masters 1000 de Monte-Carlo le 15 avril.

Troicki, qui n'a pas demandé à ce jour une suspension de sa sanction en attendant le verdict du TAS, reste interdit de tournoi.

La juridiction sportive devrait rendre sa décision dans un délai de quatre mois.