Deux Québécois sur trois souhaitent maigrir, révèle une étude réalisée en 2021 pour l’organisme ÉquiLibre.

Publié le 28 nov. 2021
Véronique Larocque
Véronique Larocque La Presse

Cette relation négative avec le poids s’est même aggravée avec la pandémie, alors qu’une personne sur trois se dit plus préoccupée par le pèse-personne qu’avant la COVID-19.

« L’omniprésence d’un discours axé sur le poids [...] a des impacts négatifs », indique Andrée-Ann Dufour Bouchard, nutritionniste et cheffe de projets chez ÉquiLibre.

Dans le cadre de la semaine « Le poids ? Sans commentaire ! », l’organisme dont la mission est de favoriser une image corporelle positive proposera divers outils pour apprendre aux gens comment réagir aux commentaires qu’ils reçoivent sur leur poids, que ceux-ci soient formulés par des étrangers, des amis, des membres de leur famille ou... par eux-mêmes.

Rendez-vous sur les comptes Facebook et Instagram d’ÉquiLibre, du 29 novembre au 3 décembre, pour découvrir ces astuces.

Consultez la page Facebook d’ÉquiLibre