Avec le printemps qui arrive, la neige fond et il se remet à pleuvoir. Toute cette eau s'éloigne-t-elle de la maison ou cherche-t-elle à la rendre plus humide? Voilà une question primordiale.

Mis à jour le 21 mars 2017
André Dumont LA PRESSE

L'eau des précipitations est l'ennemie numéro un des bâtiments résidentiels. Quand elle réussit à franchir l'enveloppe extérieure, elle fait pourrir les matériaux et le taux d'humidité à l'intérieur devient inconfortable.

Sur une propriété bien conçue et bien entretenue, tout est en place pour éloigner l'eau: gouttières, solins, pentes de sol et drains de fondation. Très souvent, ces éléments ont été mal installés ou sont devenus désuets.

La fonte des neiges est un excellent moment pour observer le comportement de l'eau. Elle ne devrait jamais s'écouler sur les murs extérieurs et sur les fenêtres ni s'accumuler sur un balcon ou près de la fondation. Aucun matériau n'est à l'épreuve du supplice de la goutte d'eau!



GOUTTIÈRES

L'eau des gouttières doit se diriger vers une ou plusieurs descentes pluviales, elles-mêmes branchées sur des rallonges qui acheminent l'eau à au moins 1,5 m de la maison. Les fuites dans les gouttières et l'absence de rallonges horizontales au pied des descentes contribuent à concentrer l'eau en quelques endroits à proximité de la fondation. Ceci peut mener à un excès d'humidité au sous-sol. Les pièces de remplacement pour gouttières se trouvent facilement en quincaillerie.

SOLINS

Les solins sont des éléments qui dirigent l'eau, sous forme de tôleries la plupart du temps. Ils doivent être installés adéquatement à la jonction des sections de toit ou autour d'une cheminée, par exemple. On les retrouve aussi avec les revêtements de vinyle et d'aluminium, au-dessus des portes et fenêtres. Mal compris par bon nombre de travailleurs de la construction, les solins sont couramment absents ou mal installés. Si vous soupçonnez que l'eau puisse s'infiltrer à la jonction de matériaux sur le toit ou les murs extérieurs, faites appel à un expert.



Photo Thinkstock

Les fuites dans les gouttières et l'absence de rallonges horizontales au pied des descentes contribuent à concentrer l'eau en quelques endroits à proximité de la fondation.

BALCONS ET TERRASSES

Les perrons, balcons et terrasses bien construits affichent une pente qui dirige l'eau vers le terrain. L'eau qui s'accumule sur leurs planchers peut les détériorer et atteindre des éléments structurels. Au besoin, faites corriger les pentes. Surtout, assurez-vous qu'un joint de scellant protège la jonction entre le plancher du balcon ou de la terrasse et le mur de la maison.

PENTES DE SOL

Le terrain autour de la maison a aussi comme tâche d'éloigner l'eau. Le sol remanié lors de la construction finit par se compacter, ce qui annule la pente près des fondations. On rajoute alors un peu de terre. Des contrepentes peuvent aussi avoir été malencontreusement créées lors de la réalisation d'aménagements paysagers. Assurez-vous que l'eau ne stagne jamais près des fondations.

DRAIN DE FONDATION

Le drain de fondation, communément appelé «drain français», est disposé au bas des fondations, à l'extérieur. Il recueille les surplus d'eau dans le sol et les dirige vers l'égout municipal. Beaucoup de maisons de plus de 50 ans n'en sont pas équipées. Si le drain de fondation a plus de 20 ans, il pourrait être brisé ou partiellement bouché, d'où l'importance d'appliquer toutes les mesures décrites plus haut. On peut faire réaliser un test par caméra pour connaître l'état du drain. Son remplacement est très coûteux, puisqu'il requiert une excavation tout le tour des fondations.

Photo Thinkstock

L'eau des gouttières doit se diriger vers une ou plusieurs descentes pluviales, elles-mêmes branchées sur des rallonges qui acheminent l'eau à au moins 1,5 m de la maison.