Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d’exception, offerte sur le marché de la revente

Publié le 24 déc. 2021
Danielle Bonneau
Danielle Bonneau La Presse

Les maisons certifiées LEED Platine sont peu répandues au Québec. Pour Félix Jasmin, il n’était pas question de construire autre chose qu’une habitation écologique à haute performance lorsqu’il a fait l’acquisition d’un terrain à Saint-Hippolyte, dans les Basses-Laurentides, en 2017.

Ce terrain, qu’il a acheté dès qu’il a été mis en vente, avait plusieurs atouts indéniables. En bordure du lac Connelly, il permettait la construction d’une maison parfaitement orientée vers le sud, chauffée par le soleil. La propriété, surtout, était située de l’autre côté de la rue de la demeure de son père. Son projet est vite devenu celui de sa famille tout entière.

Écoconstruction et autoconstruction

Il faut dire que son père, Michel Jasmin, évolue dans le domaine de la construction de maisons écologiques depuis une vingtaine d’années et il a transmis sa passion à ses enfants. Il travaille, tout comme deux de ses fils, au sein de l’entreprise Belvedair, vouée à l’écoconstruction et maintes fois primée.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Félix Jasmin (à droite) a profité de l’expertise de son père, Michel Jasmin (à gauche), pour construire une habitation écologique. La conjointe de ce dernier, Gisèle Ouimet, est la conceptrice de la maison.

« Il s’agit dans ce cas-ci d’une autoconstruction », précise Félix Jasmin, qui s’y connaît lui aussi en immobilier, puisqu’il est courtier. « J’ai fait appel à différents sous-traitants. Mais tous les membres de ma famille ont mis la main à la pâte à un moment ou un autre, même mes trois fils, qui avaient 15 ans, 12 ans et 10 ans au moment de la construction. Nous avons eu beaucoup de plaisir. Nous avons fait nous-mêmes l’isolation. Nous visions la certification LEED Or, mais nous avons finalement obtenu la certification Platine, le plus haut niveau pouvant être atteint. »

Il a aimé tout le processus de la construction, malgré les imprévus. Afin de respecter les droits acquis pour construire dans la bande riveraine, il a par exemple dû préserver la fondation du chalet déjà sur les lieux.

« Ç’a été notre première contrainte dans l’exercice de style de la maison, mais ça s’est super bien déroulé, indique le propriétaire. Ç’a été très excitant de la concevoir en fonction de nos besoins, avec la conjointe de mon père, Gisèle Ouimet, qui est designer et a de l’expérience dans ce domaine. Je voulais que ce soit un lieu vraiment rassembleur. »

Le lac Connelly est le lac navigable le plus près de Montréal. En partant de ma maison, à Outremont, je m’y rends régulièrement en 50 minutes. J’ai trois frères et une sœur. Nous sommes très proches. On a fait de magnifiques partys, peu importe la saison.

Félix Jasmin, propriétaire

Vue sur le lac

La demeure compte trois niveaux. Le rez-de-jardin, qui comporte une dalle de béton chauffante, s’avère un espace multifonctionnel grâce à une table de baby-foot, à un écran de télé, à un grand sofa et à un bar. L’accès au lac est alors direct. L’entrée principale, la cuisine, la salle à manger et le salon sont situés au rez-de-chaussée. L’étage, par ailleurs, comprend trois chambres spacieuses et deux salles de bains. « Tout le monde est grand chez nous, indique M. Jasmin. Il fallait pouvoir mettre au minimum un lit queen dans chaque chambre. J’ai même trouvé un lit queen superposé ! »

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Le lac Connelly est à quelques pas de la maison. La vue est splendide.

Le rez-de-chaussée est très ouvert. « On a une vue incroyable sur le lac, précise-t-il. Le seul mur qui s’y trouve est celui de l’entrée, parce que pour obtenir la certification LEED, il faut absolument avoir un vestibule, pour ne pas perdre de chaleur. On a donc une vraie belle entrée, où on peut être huit en même temps. On a de la place pour refermer la porte et enlever nos manteaux. »

L’intégration de divers matériaux durables a permis d’obtenir la certification LEED Platine, précise-t-il. Il mentionne les fenêtres de haute qualité à triple vitrage, le revêtement extérieur en acier architectural et « beaucoup, beaucoup » d’isolation.

Félix Jasmin est particulièrement fier des résultats obtenus à la suite de l’évaluation énergétique de la maison. Le taux d’infiltrométrie, qui mesure l’étanchéité à l’air d’une habitation, est ainsi de 0,66, alors qu’il faut obtenir moins de 1,5 pour une certification Novoclimat 2.0. La cote ÉnerGuide est par ailleurs de 86/100 (elle doit être minimalement de 80/100 dans le système LEED).

Il a dû faire une concession.

J’aurais aimé avoir un foyer au bois en hiver. Mais dans une maison isolée comme celle-là, il ferait trop chaud si on mettait une seule bûche. Ce serait insupportable.

Félix Jasmin, propriétaire

« En contrepartie, cela doit coûter environ 300 $ de chauffage par année, ajoute-t-il. C’est un compromis qu’il a fallu faire. »

Il avait prévu profiter de cette maison de campagne propice à la pratique de nombreux sports pendant plusieurs années. Sauf que s’il avait d’abord choisi le terrain, c’était en raison de la proximité de son père et de sa conjointe. Or, un nouveau rêve a germé l’été dernier, au cours de vacances en Gaspésie où toute la famille s’est réunie. Michel Jasmin et Gisèle Ouimet ont décidé de se lancer dans la construction de chalets locatifs écologiques et ont l’appui de tous.

« On a eu beaucoup de plaisir à faire cette maison-ci en famille, indique Félix Jasmin. C’est encore en famille qu’on se lance dans l’aventure gaspésienne. »

Consultez la fiche de la propriété

La propriété en bref

Description : Maison située en bordure du lac Connelly, à Saint-Hippolyte, où de nombreux sports nautiques peuvent être pratiqués. Elle est orientée vers le sud, sa terrasse naturelle et son quai sont en plein soleil. Répartie sur trois niveaux, l’habitation certifiée LEED Platine compte trois chambres spacieuses, trois salles de bains et une salle d’eau. L’aménagement paysager est presque entièrement comestible. Il y a une borne de recharge pour voiture électrique.

Année de construction : 2019

Prix demandé : 1 250 000 $

Évaluation municipale : 443 600 $

Impôt foncier : 6041 $

Taxe scolaire : 424 $

Superficie du terrain : 6775 pi⁠2 (629,4 m⁠2)

Superficie de la maison : 1885 pi⁠2 (175,1 m⁠2)

Courtier immobilier : Félix Jasmin, Engel & Völkers