Ustensiles, batterie de cuisine, vaisselle, lit, matelas, sofa, table, chaises : la liste d’articles à acheter lorsqu’on s’installe en appartement peut être longue. Mais, à une époque où la mode est au désencombrement, l’occasion est belle d’éviter d’abord de s’encombrer.

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

Les listes d’objets essentiels à se procurer pour un premier appartement sont nombreuses sur le web. Elles diffèrent passablement les unes des autres, mais ont toutes en commun d’être plutôt longues. Normal, quand on emménage dans un appartement pour la première fois, tout est à construire : la literie, la vaisselle, le garde-manger, le mobilier, la pharmacie, l’armoire à balais. Mais, pour chaque objet qu’on place sur notre liste, il importe de se demander si on en a vraiment besoin.

Mère de deux enfants, Cathy Fournier a réalisé la somme des objets nécessaires lorsque son fils aîné a quitté le nid familial il y a trois ans. « Il suffit d’ouvrir les portes d’armoire et les tiroirs dans chaque pièce de la maison pour réaliser à quel point nous avons des choses qui sont utiles, et ce, sans vraiment les voir », remarque-t-elle. « Le jour du déménagement, ce n’est pas encore terminé, poursuit-elle. Nous voulons installer ses stores et autres décorations murales. Ça lui prend aussi un petit kit d’outils de dépannage. Il fait chaud aussi, allons lui acheter un ventilateur sur pied !  »

Pour mieux préparer le départ prochain de son cadet, Cathy Fournier a élaboré une liste qu’elle a partagée sur Facebook.

Au début, on peut oublier les kits de dégustation de homard, de coquilles Saint-Jacques et de fromage. On doit se concentrer sur : est-ce qu’il a tout ce qu’il faut pour fonctionner au minimum ? Le reste viendra bien plus tard.

Cathy Fournier

Un avis qui rejoint celui d’Arsène Talbot, alias « La Maman Mini », qui est devenue conférencière, blogueuse et consultante en désencombrement auprès des familles après être elle-même passée par ce processus. Emménager, de surcroît dans un premier appartement, est l’occasion, selon elle, de prendre un moment pour penser à son espace. « Qu’est-ce que ça représente pour toi ? Est-ce que tu vas y travailler, y étudier ? Est-ce qu’on est en couple, en colocation ou seul ? » Puis, rassembler les objets en fonction de l’espace, de ses besoins et ses intérêts, en se détachant de la pensée qu’on est censé avoir ceci ou cela. Ainsi, un passionné de cuisine aura certainement besoin d’un plus grand attirail que celui ou celle qui peine à faire cuire des pâtes.

« Quand je suis partie en appartement, j’avais 21 ans et je me disais : il me faut cette très longue liste d’objets, se souvient Arsène Talbot. Je veux être capable de recevoir. Finalement, ce n’est pas ça qui fait les beaux moments. »

PHOTO FOURNIE PAR ARSÈNE TALBOT

Arsène Talbot, alias « La Maman Mini »

Il est important, ajoute-t-elle, de sélectionner, autant que possible, des objets qu’on aime, quitte à devoir engager des conversations difficiles avec ses proches. « Quand on part, début vingtaine, on se dit : ça va faire de la peine à mes parents si je n’apporte pas ça. Ils l’ont gardé pendant deux ou trois ans. En tant qu’enfant, on sent parfois cette obligation-là et ça ne correspond pas à notre style, à nos goûts. Le plus difficile dans le minimalisme, ce sont les conversations qu’on a. C’est quelque chose dont on commence à peine à parler entre les générations. »

Avec les sites de revente et l’achat en ligne qui sont devenus très accessibles, et les voisins, qui sont toujours présents, il est facile, croit-elle, de ne partir qu’avec le strict minimum, quitte à se procurer d’autres articles par la suite.

> Consultez le site de La Maman mini

Liste de quelques articles essentiels, pièce par pièce

La cuisine

Cœur de l’appartement, c’est aussi la pièce où l’on a tendance à accumuler quantité d’objets qui ne quittent jamais le fond de l’armoire. Néanmoins, plusieurs éléments sont des incontournables : électroménagers, grille-pain, cafetière, assiettes, bols, tasses et verres, ustensiles de cuisine (fouet, spatule, râpe à fromage, ouvre-boîte, tire-bouchon, ciseaux), planche à découper, passoire, tasses et cuillères à mesurer, poêles et casseroles, mitaines de four, contenants en plastique ou en verre pour les restes, nappe ou napperons, linge à vaisselle, condiments de base (sel, poivre, épices) et une poubelle ! Sans oublier une table et des chaises pour salle à manger.

La chambre et le salon

Certains diront qu’un sofa et une télé suffisent dans un salon et ils n’ont pas tort. Des rideaux, une lampe sur pied et quelques décorations murales peuvent aussi être ajoutés pour égayer le décor. Dans la chambre à coucher, un matelas, qui peut être accompagné d’un sommier ou d’une base de lit, des draps, des oreillers et une couette constituent l’ensemble de base qu’on peut agrémenter d’une table de chevet et d’une commode. N’oubliez pas les rideaux ! Et le panier à linge sale.

La salle de bains

Outre les serviettes, prévoir une petite poubelle, un porte-brosse à dents et un porte-savon, un tapis de bain et un rideau de douche (au besoin) ainsi qu’une brosse et un siphon à cuvette.

Le ménage

Parmi les premières choses que vous utiliserez en vous installant : les produits ménagers. Un seau, une vadrouille, un balai avec porte-poussière, un aspirateur, des torchons, des sacs-poubelle et des produits nettoyants maison ou du commerce seront utiles. Il est aussi fort pratique d’avoir sous la main un petit coffre contenant les outils de base (marteau, tournevis, pinces, ruban à mesurer).

Le petit plus

Cathy Fournier a ajouté quelques belles idées à la liste d’essentiels qu’elle a élaborée : une carte-cadeau d’une épicerie, les services d’un professionnel du ménage une fois par mois et un abonnement à CAA si l’enfant déménage loin. Ensuite, « leur foutre la paix et décrocher », conclut-elle avec une pointe d’humour.