On trouve sur le marché de petites perles… qui exigent plus ou moins d’amour. Il faut ouvrir l’œil pour les dénicher, surtout si la vue sur l’eau s’avère un critère essentiel et que le budget est limité. Il faut parfois se rendre jusqu’en Gaspésie pour réaliser un rêve, comme l’a fait un couple de propriétaires, prêt à son tour à céder sa place.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

En 2015, Josée Cayouette et Daniel Delisle ont eu un coup de cœur pour un ancien bureau de poste à L’Anse-à-Beaufils, en Gaspésie. Ils cherchaient depuis un certain temps une maison avec vue sur la mer. La petite habitation en bardeaux de cèdre bleus les a séduits.

« J’ai toujours rêvé de vivre au bord de la mer, révèle M. Delisle. À quatre minutes du village de Percé et à deux minutes de la Vieille Usine et de son port de pêcheurs, l’emplacement est parfait. Pendant la période de la pêche au homard, je vois les mariniers rassembler leur butin tous les matins, cage par cage, homard par homard. C’est de toute beauté. »

PHOTO FOURNIE PAR DANIEL DELISLE

En 2015, Josée Cayouette et Daniel Delisle ont eu un coup de cœur pour un ancien bureau de poste à L’Anse-à-Beaufils, en Gaspésie. Tous deux adorent la mer.

Construite vers 1880, la maison a d’abord servi d’école. L’ancienne chambre de l’institutrice, devenue la chambre principale, occupe toujours l’étage. Vers 1930, l’établissement a changé de vocation pour devenir un bureau de poste, jusqu’en 1967. Il a été entre les mains des anciens propriétaires pendant une cinquantaine d’années. Daniel Delisle s’est chargé de lui redonner sa beauté.

J’ai peint les murs et le plancher en blanc. C’est plus clair. L’intérieur a l’air plus grand. J’ai changé la disposition des meubles pour créer une salle à manger séparée du salon. J’ai aussi ajouté un îlot avec une plaque à induction. J’aime cuisiner. Cela me permet de faire à manger en regardant dehors. Je vois les baleines au loin, quelques jours par été, et les bateaux.

Daniel Delisle

PHOTO FOURNIE PAR DANIEL DELISLE

La vue sur le golfe du Saint-Laurent est magique, souligne Daniel Delisle, qui ne s'en lasse jamais.

C’est cette vue à couper le souffle sur le golfe du Saint-Laurent qui l’a amené à acheter la maison. La distance importe peu. Le couple, qui habite dans Rosemont, essaie d’en profiter chaque mois, hiver comme été. « Elle est à 11 heures de route, explique le Montréalais. J’ai développé une technique. On part à 5 h du matin, on fait quelques arrêts et on arrive vers 16 h. On se lève tôt, mais on n’a pas l’impression d’avoir perdu une journée. »

La maison, d’une superficie de 832 pi2, est compacte. Un poêle à bois se trouve toujours au centre du rez-de-chaussée. Une petite chambre s’y trouve aussi, où sont installés deux lits à une place. Un ancien garage, collé contre la maison et accessible par la salle de bains, est devenu un petit studio. Celui-ci accueille les parents et amis en visite.

PHOTO FOURNIE PAR DANIEL DELISLE

Daniel Delisle a ajouté un îlot avec une plaque à induction.
Cela lui permet de cuisiner en admirant la mer. 

Pour Josée Cayouette, l’endroit est magique. Elle a grandi à une heure et demie de Percé, qui était son lieu de vacances lorsqu’elle était enfant. Elle désire toutefois se rapprocher de sa mère et de sa famille, qui demeurent toujours à Bonaventure. Daniel Delisle caresse d’autres projets. « Bonaventure, c’est très bien aussi », dit-il. Il est prêt à ce que d’autres profitent de son havre de paix.

La propriété en bref

PHOTO FOURNIE PAR DANIEL DELISLE

Daniel Delisle a peint les murs et le plancher en blanc. L’intérieur a l’air plus grand.
Il a aussi changé la disposition des meubles pour créer une salle à dîner séparée du salon.

Prix demandé : 99 500 $

Année de construction : vers 1880

Superficie de la maison : 832 pi2

Superficie du terrain : 8181 pi2

PHOTO FOURNIE PAR DANIEL DELISLE

L’escalier mène à l’étage, où se trouve la chambre principale.

Description : La maison à étage est située au 746, route 132 Ouest, à L’Anse-à-Beaufils, en Gaspésie. Une cuisine ouverte sur une salle à manger et un salon, une chambre et une salle de bains se trouvent au rez-de-chaussée. La chambre principale occupe l’étage. Une salle de lavage et un studio ont été aménagés dans le garage adjacent. Le bâtiment est vendu sans garantie légale de qualité.

Évaluation municipale : 42 500 $

Impôt foncier : 1134 $

PHOTO FOURNIE PAR DANIEL DELISLE

Le golfe du Saint-Laurent s’étend au-delà de la route 132 Ouest.

Taxe scolaire : 38 $

Courtier : André Lambert, Via Capitale Horizon

Consultez la fiche de la propriété : https://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~perce/23809850