(Jérusalem) L’armée israélienne a tiré mercredi en direction du Liban voisin en riposte à des tirs de roquettes sur son territoire, a indiqué un communiqué militaire.

Agence France-Presse

« Trois roquettes ont été tirées depuis le Liban vers le territoire israélien », a rapporté l’armée sans faire état de victime.  

Deux projectiles sont tombés en Israël et le troisième n’a pas traversé la frontière, a-t-elle ajouté sans préciser le lieu exact de la chute des roquettes. Des sirènes alertant sur des tirs avaient retenti à Kiryat Shmona, Kfar Giladi et Tel Hai, des localités israéliennes situées près de la frontière.

En riposte, les forces israéliennes ont « tiré vers le territoire libanais », a poursuivi l’armée.

Les tirs de roquettes n’ont pas été revendiqués dans l’immédiat.

Quatre personnes en état de choc ont été prises en charge par la Magen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix-Rouge, a indiqué cette organisation.

Le mouvement armé libanais Hezbollah, ennemi juré d’Israël et très influent dans le sud du Liban, n’a pas commenté ces tirs dans l’immédiat.

Ces tirs surviennent le jour du 1er anniversaire de l’explosion de centaines de tonnes de nitrate d’ammonium au port de Beyrouth qui a fait 214 morts, plus de 6500 blessés et dévasté plusieurs quartiers de la capitale libanaise.

Le 20 juillet, l’armée israélienne a tiré en direction du Liban en riposte à des tirs de roquettes sur son territoire.

Avant cela, les derniers tirs de roquettes vers Israël en provenance du Liban avaient eu lieu en mai, en plein conflit entre l’armée israélienne et le mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza.