(Moscou) Le ministère russe de la Défense a accusé jeudi la Turquie de violer un accord sur la Syrie en soutenant des rebelles avec des tirs d’artillerie et des drones dans la zone d’Idlib.

Agence France-Presse

« En violation des accords de Sotchi, la partie turque continue de soutenir des groupes armés illégaux dans la zone de désescalade d’Idlib par des tirs d’artillerie », a déclaré le ministère, indiquant que la Turquie avait également recours à des drones.

Le ministère, citant le représentant russe pour la Syrie Oleg Jouravlev, a précisé qu’un drone turc avait été abattu mardi alors qu’il allait franchir la frontière du pays pour frapper des troupes syriennes.

Nouvel épicentre du conflit ravageant la Syrie depuis presque neuf ans, la province d’Idlib a été le théâtre d’affrontements ces dernières semaines entre la Turquie, qui parraine des groupes rebelles, et le régime de Bachar al-Assad, appuyé par la Russie.

Les deux pays avaient conclu en 2018 à Sotchi (Russie) un accord prévoyant la fin des combats et l’établissement de postes d’observation turcs dans la région d’Idlib, mais cet arrangement a volé en éclats ces dernières semaines et les deux parties s’en rejettent la responsabilité.

L’offensive du régime appuyée par l’aviation russe a suscité des frictions entre Ankara et Moscou qui, en dépit de positions opposées en Syrie, y avaient renforcé leur coopération ces dernières années.