(Jérusalem) Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a annoncé mardi la nomination d’un nouveau chef des services de renseignements extérieurs (Mossad), qui succédera à Yossi Cohen, très actif dans le cadre de la normalisation récente entre l’État hébreu et des pays arabes.

Agence France-Presse

M. Nétanyahou a « décidé de nommer à la tête du Mossad, D. actuel directeur adjoint » des services secrets, selon un communiqué du bureau du premier ministre.

Israël ne diffuse pas les noms des agents du Mossad, son service de renseignements extérieur, sauf pour son chef, dont l’identité est publique.

Yossi Cohen, ancien conseiller à la sécurité nationale de Benyamin Nétanyahou et ancien numéro deux du Mossad, avait été nommé en 2015 à ce poste. Il est considéré par des médias comme un potentiel futur premier ministre.

Ses visites dans plusieurs pays arabes avaient été annoncées dans le cadre des négociations avec les Émirats arabes unis et Bahreïn avant les accords de normalisation signés entre ces deux pays du Golfe et Israël.

M. Cohen aurait accompagné M. Nétanyahou lors d’une visite secrète en Arabie saoudite en novembre, visite démentie par les autorités saoudiennes.  

Sous la direction de Yossi Cohen, le Mossad a été accusé d’avoir assassiné en novembre le physicien nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh.

L’Iran a désigné Israël comme responsable, mais l’État hébreu n’a pas réagi à ces accusations.

Yossi Cohen doit quitter son poste en juin et la nomination de son remplaçant doit être entérinée par un comité ministériel.