(Téhéran) Le nouveau coronavirus a fait 11 morts supplémentaires en Iran, qui portent à 77 le nombre de personnes décédées de la maladie dans le pays, a annoncé mardi le vice-ministre de la Santé Aliréza Raïssi.

Agence France-Presse

« Selon les dernières statistiques recueillies, 835 nouveaux patients ont été ajoutés » au bilan précédent des personnes ayant été infectées par la maladie, a déclaré M. Raïssi lors du point de presse quotidien de son ministère sur l’épidémie de pneumonie virale partie de Chine.

« Malheureusement, nous avons onze nouveaux décès ; avec ce décompte nous avons atteint un total de 2336 cas confirmés (de contamination) et un total de 77 décès », a-t-il ajouté lors de ce point de presse télévisé.

Le nombre de 835 personnes testées positives correspond à la plus forte progression journalière divulguée par les autorités depuis l’annonce officielle des premiers cas, le 19 février.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a été montré par la télévision publique en train de planter un baliveau, comme chaque année pour la journée iranienne de l’arbre.

Les consignes du gouvernement pour prévenir la propagation du virus « doivent être observées », a-t-il ensuite plaidé, portant des gants de protection ressemblant à ceux utilisés dans les hôpitaux.

Selon son compte Twitter, M. Khamenei a également noté que le nouveau coronavirus avait « touché de nombreux pays ».

« Nos responsables politiques ont informé (le public sur la maladie) de manière sincère et transparente depuis le premier jour » alors que « d’autres pays où l’épidémie est plus grave ont tenté de la cacher », a-t-il ajouté selon la même source.

« Bien sûr », est-il ajouté sur son compte Twitter, « nous demandons à Dieu de guérir les malades dans ces pays également ».

L’Iran a rejeté samedi comme mensongère une information de la BBC selon laquelle le nouveau coronavirus aurait fait plus de 200 morts en Iran.

Les États-Unis et Reporters sans frontières (RSF) ont accusé pour leur part l’Iran d’avoir dissimulé des informations sur l’épidémie.