(Moscou) La Russie a déployé sur une base militaire des hélicoptères et des missiles sol-air à Qamichli, ville kurde du nord-est de la Syrie, une zone où étaient précédemment positionnés les Américains, a annoncé jeudi l’armée russe.

Agence France-Presse

Cette base, officiellement nommée « bureau de commandement aérien », assurera « des vols ininterrompus […] et la protection et la défense du territoire », a déclaré à l’agence de presse officielle TASS le commandant de la base, Timour Khodjaïev.

Plusieurs hélicoptères de combat y sont déjà arrivés, a-t-il ajouté. Selon lui, ils viendront en soutien à la police militaire russe qui effectue des patrouilles conjointes avec l’armée turque dans cette zone.

La chaîne de télévision russe Zvezda, propriété du ministère de la Défense, a diffusé des images de l’arrivée de trois hélicoptères à Qamichli. On y voit également un système de défense anti-aérienne Pantsir.

Qamichli, située à la frontière avec la Turquie, est la principale ville kurde du nord-est de la Syrie. Les forces kurdes contrôlent la majorité de la ville tandis que les forces du régime de Damas maîtrisent l’aéroport et la plupart des quartiers arabes.

Les forces américaines étaient également présentes dans la ville jusqu’à ce que Donald Trump ordonne leur retrait de la région en octobre, alors que la Turquie lançait une offensive dans le nord syrien pour éloigner de sa frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG).

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les forces américaines disposent encore d’une base importante près de Rmeilane, une ville à l’est de Qamichli.