(Ottawa) La brigadier-général canadienne Jennie Carignan dirigera dès l’automne la mission de l’OTAN en Irak, forte de quelque 580 militaires, pour laquelle Ottawa a récemment prolongé sa participation jusqu’à fin 2020, a annoncé mercredi le ministre de la Défense.

Agence France-Presse

Bientôt promue au grade de major-général, Jennie Carignan commande actuellement la 2e Division du Canada et la Force opérationnelle interarmées Est, basée au Québec. Par le passé, elle a servi en Bosnie-Herzégovine, sur le plateau du Golan (annexé par Israël) et en Afghanistan.

Elle doit remplacer un autre Canadien, le major-général Dany Fortinau, qui commande la mission de l’Alliance atlantique depuis ses débuts en novembre 2018.  

Ottawa, qui a officiellement prolongé d’un an sa participation en mars, y contribue à hauteur de quelque 250 soldats et trois hélicoptères.

« Nous sommes heureux de travailler avec l’OTAN et de poursuivre notre rôle de commandement de la mission en Irak. De plus, je me réjouis à l’idée que la brigadier-général Carignan, une dirigeante accomplie, assumera le commandement de la mission après sa promotion au grade de major-général », a indiqué Harjit Sajjan, ministre de la Défense, dans un communiqué.

L’OTAN mène depuis l’automne une mission devant fournir conseils et formation au ministère irakien de la Défense dans la lutte contre les bombes artisanales, la coopération avec les civils, la maintenance de véhicules blindés et la médecine militaire.

En outre, le Canada participe depuis 2014 à la coalition en Irak contre le groupe État islamique (EI) en effectuant des opérations aériennes et en fournissant du soutien médical et de la formation aux forces irakiennes sur le terrain.