Source ID:; App Source:

Jérusalem-Est : l'UE dénonce le projet de construction de nouveaux logements

L'Union européenne a dénoncé vendredi les projets israéliens de construction de... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Agence France-Presse
BRUXELLES

L'Union européenne a dénoncé vendredi les projets israéliens de construction de nouveaux logements à Jérusalem-Est en soulignant que l'extension des colonies dans les Territoires occupés risque «de rendre impossible une solution à deux États».

«Les colonies sont illégales au regard du droit international et menacent de rendre impossible une solution à deux États», a affirmé la chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, dans un communiqué.

Elle a exhorté le gouvernement israélien à «mettre fin immédiatement à ses projets de colonisation en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est».

Les négociations demeurent «la meilleure voie» pour résoudre le conflit israélo-palestinien, a dit Mme Ashton alors que le processus de paix est gelé depuis septembre 2010. Elle a rappelé que l'UE ne reconnaîtra aucune modification de frontières par rapport à celles d'avant la guerre de juin 1967, y compris concernant Jérusalem, sauf celles convenues par les parties.

Paris, de son côté, a fait part de sa «forte préoccupation». «La colonisation est illégale sous toutes ses formes. Elle a un impact négatif sur la solution des deux États que, comme toute la communauté internationale, la France soutient. Notre message aujourd'hui, c'est d'appeler les autorités israéliennes à ne pas mettre en oeuvre ces projets», a déclaré le porte-parole de la diplomatie française Philippe Lalliot.

Le projet israélien «intervient aujourd'hui dans le contexte plus général des initiatives américaines de relance du processus de paix», a-t-il souligné.

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a rencontré vendredi le ministre israélien des Finances Yaïr Lapid et le sujet devait être abordé, a indiqué M. Lalliot.

Selon l'observatoire anti-colonisation Terrestrial Jerusalem, une ONG israélienne, des contrats ont été signés pour 300 logements dans le quartier de colonisation de Ramot et 797 autres unités vont être proposées aux promoteurs immobiliers dans celui de Gilo, à proximité de la ville palestinienne de Bethléem, en Cisjordanie.

Les colonies de Ramot et Gilo sont situées à Jérusalem-Est, le secteur à majorité arabe de la Ville sainte, occupé et annexé par Israël depuis juin 1967.

Un porte-parole du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a expliqué que «le dernier projet de construction d'appartements à Jérusalem n'était pas nouveau», affirmant qu'il «a été republié pour des impératifs techniques et administratifs».

Aux yeux de la communauté internationale, cette annexion est illégale, de même que toutes les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens occupés, qu'elles aient ou non été autorisées par le gouvernement israélien.

Plus de 360 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie occupée et quelque 200 000 dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupée et annexée.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer