Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a confirmé lundi dans un communiqué une décision du gouvernement de transformer en université un collège d'enseignement supérieur dans la colonie d'Ariel en Cisjordanie.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le ministre de la Défense Ehud Barak a ordonné ce soir au commandant de la région militaire centre (qui couvre la Cisjordanie), le général Nitzan Allon, de proclamer que le collège universitaire d'Ariel est une université», a-t-il indiqué.

«Cette décision fait suite à celle prise en ce sens par le gouvernement et aux recommandations du conseiller juridique du gouvernement publiées aujourd'hui à ce sujet», a-t-il ajouté.

Le 9 septembre, le gouvernement du premier ministre Benyamin Nétanyahou avait approuvé la transformation en université du collège d'Ariel.

Toutefois, pour devenir effective, cette décision devait encore obtenir l'aval du ministre de la Défense, responsable des Territoires occupés.

Dans ses recommandations  publiées lundi soir, le conseiller juridique du gouvernement, Yéhouda Weinstein, a reconnu le bien-fondé de la décision du gouvernement, qui avait elle-même fait suite à l'avis favorable des membres du Conseil pour l'éducation supérieure en Judée-Samarie (Cisjordanie), une instance proche des colons.

Benyamin Nétanyahou s'est félicité lundi soir dans un communiqué de ce changement de statut du collège d'Ariel, estimant qu'«après des dizaines d'années, une université supplémentaire a vu le jour en Israël, ce qui va renforcer l'enseignement supérieur dans le pays».

En septembre, le Conseil de l'enseignement supérieur en Israël, qui régit les sept universités installées sur le territoire israélien, avait en revanche d'emblée contesté cette transformation.

Le feu vert donné lundi soir par M. Barak est survenu alors que le gouvernement de Benyamin Nétanyahou multiplie ces derniers temps les effets d'annonce sur des projets de colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, malgré les sévères critiques internationales et à l'approche des élections législatives anticipées du 22 janvier.