Un Canadien figurerait parmi les 29 personnes qui ont été tuées lors d'un incendie qui a ravagé un hôtel à Souleimaniyeh, dans le nord de l'Irak. Le feu, qui a débuté jeudi soir à l'Hôtel Suma, aurait été causé par un court-circuit.

ASSOCIATED PRESS

Un porte-parole du ministère canadien des Affaires étrangères, Alain Cacchione, a dit avoir reçu des rapports préliminaires indiquant qu'un citoyen canadien aurait été victime de l'incendie. Mais il a ajouté qu'aucune autre information n'était disponible.

Les amis et proches qui demandent des informations sur les citoyens canadiens qui seraient à Souleimaniyeh sont invités à appeler au 1-800-387-3124.

Selon des témoins, certaines des victimes ont trouvé la mort après avoir sauté par les fenêtres pour échapper au brasier.

En plus de la victime canadienne, on compterait des étrangers provenant du Bangladesh, de l'Ethiopie, de l'Equateur, du Venezuela et de la Chine, certains travaillant pour des sociétés pétrolières étrangères.

Sulaimaniyah, à 260 kilomètres au nord de Bagdad, est la capitale commerciale de la région autonome kurde. La région est une plaque tournante d'un commerce en plein essor, notamment avec la Turquie et l'Iran. Un certain nombre de compagnies pétrolières étrangères opèrent dans la région.