Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a invité mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas à se rendre à Jérusalem pour le rencontrer en tête-à-tête, à l'issue d'un entretien avec l'émissaire américain George Mitchell, qui mène les négociations indirectes.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«J'appelle Abou Mazen (Mahmoud Abbas, ndlr) à venir à Jérusalem», a affirmé M. Netanyahu devant la presse, ajoutant: «Je suis prêt à aller à Ramallah», où se trouve le quartier général de l'Autorité palestinienne de M. Abbas.

Israéliens et Palestiniens participent depuis début mai à des négociations indirectes dites «de proximité», les pourparlers directs étant gelés depuis l'offensive meurtrière de l'Etat hébreu dans la bande de Gaza fin 2008.

«J'espère et je crois qu'une grande partie de mes conversations avec le président (Barack) Obama à Washington la semaine prochaine sera consacrée à la manière de lancer immédiatement des pourparlers directs de paix entre Israël et les Palestiniens», a poursuivi Benjamin Netanyahu.

M. Mitchell est de retour depuis mardi dans la région et doit rencontrer jeudi Mahmoud Abbas.

L'émissaire américain avait visité plus tôt mercredi un point de passage entre Israël et la bande de Gaza pour se rendre compte sur le terrain de l'allègement du blocus sur l'enclave palestinienne, décidé après un raid sanglant fin mai contre un navire turc qui voulait briser le siège de Gaza.

«Nous apprécions les changements qui ont été faits», a dit à Jérusalem M. Mitchell, qui se tenait aux côtés de M. Netanyahu.

«Il y a eu de nombreux progrès pour autoriser des produits supplémentaires, et vos gens m'ont assuré que, quelle que soit la demande, ils y répondraient», a-t-il ajouté.

Mercredi, après avoir rencontré M. Mitchell, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a pour sa part affirmé qu'il rencontrerait prochainement le Premier ministre palestinien Salam Fayyad.

«Nous parlerons, je suppose, de la situation sur le terrain, ainsi que de la coordination en matière de sécurité (...) des questions économiques», a ajouté M. Barak.

Le bureau de M. Fayyad a confirmé qu'une rencontre était en préparation, soulignant que l'Autorité palestinienne demanderait à Israël de lever totalement son blocus de la bande de Gaza. Il n'a pas non plus indiqué de date.

M. Barak a indiqué avoir parlé avec l'émissaire américain de la transition des négociations indirectes à des pourparlers directs.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'est lui déclaré «prêt à passer à des négociations directes dès qu'il y aura un progrès sur les questions de la sécurité et des frontières».