Les forces américaines et irakiennes ont arrêté jeudi une personne suspectée d'avoir recruté plusieurs femmes qui ont perpétré des attentats suicide contre des pèlerins chiites, a indiqué samedi un communiqué militaire américain.

Mis à jour le 20 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Une source militaire dans la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, a indiqué que l'homme, Mohammad Chaker Mahmoud, 30 ans, marié, avait été arrêté jeudi soir dans le village d'al-Moukhaissa, à 7 km au nord de Baqouba (60 km au nord de Bagdad).

Cette région, qui fut un bastion d'Al-Qaïda, reste toujours extrêmement dangereuse en raison de la présence de rebelles, selon cette source.

«Les services de renseignements pense que la cellule qu'il dirigeait recrutait des femmes kamikazes, dont certaines étaient psychologiquement malades», assure le communiqué américain.

Selon le texte, la cellule, «qui fabriquait et distribuait des ceintures d'explosifs», est notamment liée à un récent attentat contre des pèlerins chiites à Boub al-Cham.

Le 1er février, une kamikaze avait tué dans cette banlieue nord de Bagdad 41 pèlerins chiites et blessé 106 autres, dont des femmes et des enfants.

En août 2009, une jeune fille de 16 ans avait été condamnée à sept ans et demi de prison par une cour criminelle pour mineurs de Diyala, au nord de Bagdad.

Elle avait été arrêtée le 24 août 2008, sanglée dans une veste munie de 20 kg d'explosifs, alors qu'elle s'apprêtait à activer sa charge sur un marché de Baqouba.