Les talibans ont qualifié la conférence sur l'Afghanistan qui se tient jeudi à Londres d'outil de propagande et estimé qu'elle ne déboucherait sur aucun résultat, selon le centre de surveillance de sites islamistes SITE Intelligence.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les dirigeants bellicistes sous la direction du (président américain Barack) Obama et du (premier ministre britannique Gordon) Brown veulent tromper le monde entier en tenant la conférence de Londres pour montrer que les gens continuent à les soutenir», a indiqué le Conseil du commandement des talibans afghans dans un communiqué mis en ligne mercredi sur un site islamiste, selon SITE. S'ils prennent la décision d'essayer encore de prolonger l'occupation militaire, économique, culturelle et politique de (l'Afghanistan), cette conférence sera de la poudre aux yeux comme les précédentes», poursuit-il.

Le communiqué dénonce aussi le projet du président afghan Hamid Karzaï d'obtenir le ralliement des talibans modérés en leur offrant de l'argent et des emplois.

«Les tentatives de l'ennemi d'acheter les moudjahidine en leur offrant de l'argent et des emplois pour qu'ils abandonnent le jihad sont vaines», indique-t-il.

«L'émirat islamique ne marchandera jamais avec la foi, la conscience, le sol et le pays pour obtenir des avantages matériels. Ce jeu ne marchera pas avec le digne peuple afghan», ajoute-t-il.

La conférence sur l'Afghanistan a approuvé jeudi l'objectif de Kaboul de réconciliation avec les talibans, de transfert des responsabilités en matière de sécurité dans les cinq ans et de lutte contre la corruption, selon les termes du communiqué final.

Plus de 140 millions de dollars ont été promis pour financer la première année de ce «programme de réintégration» des talibans, a annoncé le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband en clôturant la conférence.

Ces promesses d'argent viendront abonder le fonds international spécialement destiné à financer ce programme, lequel vise à donner travail et argent aux talibans repentis mais à condition qu'ils renoncent à la violence. Selon des sources diplomatiques allemandes, il réunirait au total 500 millions de dollars.

Mais les insurgés concernés devront «respecter les principes inscrits dans la constitution afghane, couper leurs liens avec Al-Qaeda et les autres organisations terroristes et poursuivre leurs objectifs de manière pacifique», avertit le texte.

Les talibans avaient déjà déclaré mercredi dans un communiqué que la conférence serait une nouvelle «perte de temps», répétant qu'ils ne négocieraient pas avant le retrait des forces internationales.

«L'émirat islamique de l'Afghanistan considère que la seule solution aux problèmes de l'Afghanistan est le départ immédiat de toutes les troupes d'occupation», indiquait le texte.