(Kiev) Le président turc Recep Tayyip Erdogan, en visite à Kiev jeudi, a de nouveau proposé d’accueillir en Turquie des « pourparlers bilatéraux » entre la Russie et l’Ukraine.

Publié le 3 février
Agence France-Presse

« Notre visite s’inscrit dans un moment sensible. Je veux répéter ici que nous continuerons à défendre l’intégrité territoriale de l’Ukraine, y compris de la Crimée », a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse commune avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« Comme nous l’avons indiqué précédemment, la Turquie est prête à prendre sa part pour résoudre la crise entre deux pays amis, qui sont ses voisins en mer Noire », a ajouté le président turc.

PHOTO SERGUEÏ SUPINSKY, AGENCE FRANCE-PRESSE

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (à droite) et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan lors d’un point de presse après leur entretien à Kiev, le 3 février 2022.

M. Erdogan, qui a été reçu jeudi par son homologue ukrainien, fait valoir son appartenance à l’OTAN et ses bonnes relations avec Kiev pour tenter sa propre médiation à laquelle il espère associer le maître du Kremlin.

Le président turc avait déjà proposé à plusieurs reprises ses offres de service, avançant qu’en « réunissant les deux dirigeants [en Turquie], nous pouvons ouvrir la voie au retour de la paix ».

IL avait réitéré jeudi, avant son départ pour Kiev, son invitation au président russe Vladimir Poutine à venir en Turquie, suggérant qu’il pourrait y faire étape à son retour de Chine.

Le chef du Kremlin doit se rendre à Pékin vendredi, à l’invitation de son homologue Xi Jinping, pour assister à l’ouverture des JO.

L’Ukraine et la Turquie entretiennent des relations commerciales soutenues (près de 6 milliards de dollars d’échange en 2021), Ankara fournissant notamment des drones de combats à Kiev.

Le président Zelensky a annoncé jeudi la signature, attendue, d’un accord de libre-échange entre les deux pays.