Source ID:; App Source:

MH17: de nouveaux «restes humains» arrivés aux Pays-Bas

«L'avion a atterri» à l'aéroport d'Eindhoven, dans le... (PHOTO BAS CZERWINSKI, ANP, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

«L'avion a atterri» à l'aéroport d'Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas, a déclaré à l'AFP Jean Fransman, porte-parole du ministère. «Il transportait un seul cercueil contenant des restes humains».

PHOTO BAS CZERWINSKI, ANP, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
La Haye

De nouveaux «restes humains» de victimes de l'écrasement du vol MH17 de Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine sont arrivés par avion militaire lundi aux Pays-Bas, a annoncé le ministère néerlandais de la Sécurité et de la Justice.

«L'avion a atterri» à l'aéroport d'Eindhoven, dans le sud des Pays-Bas, a déclaré à l'AFP Jean Fransman, porte-parole du ministère. «Il transportait un seul cercueil contenant des restes humains».

Le processus d'identification effectué aux Pays-Bas permettra de déterminer si le cercueil contient les fragments d'un ou plusieurs corps, a indiqué M. Fransman.

Plus de 200 cercueils avaient déjà été acheminés aux Pays-Bas quelques jours après l'écrasement aérien, mais de nombreuses victimes sont encore sur le lieu où le Boeing 777 de Malaysia Airlines s'est écrasé le 17 juillet après avoir été vraisemblablement abattu par un missile.

Les restes envoyés lundi aux Pays-Bas ont été rassemblés vendredi et samedi par des experts néerlandais et australiens chargés de retrouver les corps se trouvant toujours sur place ainsi que les effets personnels des victimes.

Leur travail est ralenti par les combats entre loyalistes et séparatistes dans cette région proche de la frontière russe.

L'arrivée du cercueil à Eindhoven devait être suivie d'une brève cérémonie militaire sur le tarmac.

Le cercueil devait ensuite être emmené en corbillard vers une base militaire à Hilversum, près d'Amsterdam, où les dépouilles doivent être identifiées par une équipe internationale d'experts médico-légaux.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer