Source ID:; App Source:

Infirmière séquestrée en Ecosse: un homme de 35 ans arrêté et inculpé

Magdeline  Makola... (Photo: AP)

Agrandir

Magdeline Makola

Photo: AP

Agence France-Presse
Londres

Un homme de 35 ans a été arrêté et inculpé dimanche dans le cadre de l'enquête sur l'enlèvement d'une infirmière britannique retrouvée vivante vendredi dans le coffre de son véhicule à Airdrie (Ecosse), une dizaine de jours après sa disparition, a annoncé la police locale.

«Un homme de 35 ans a été arrêté et inculpé en relation avec l'enlèvement de Magdeline Makola», a indiqué un porte-parole de la police de la région Lothian and Borders (Ecosse), sans donner d'autre précision sur son identité, comme il est de coutume. L'homme doit comparaître lundi devant le tribunal de grande instance de Linlithgow (à l'ouest d'Edimbourg).

Magdeline Makola, 38 ans, originaire d'Afrique du sud, était toujours hospitalisée dimanche dans un état stable après avoir été découverte vendredi par des policiers alertés par des cris en provenance du coffre du véhicule.

Les policiers, qui avaient du casser une vitre pour accéder au coffre, ont libéré l'infirmière qui était uniquement vêtue d'une chemise de nuit et ligotée. En état de choc, elle était déshydratée, souffrait d'hypothermie et présentait des blessures sans gravité.

La police avait lancé samedi un avis de recherche concernant un homme trapu âgé de 20 à 40 ans portant des dreadlocks que Magdeline Makola aurait rencontré il y a cinq ou six ans par l'intermédiaire d'un ami.

 Dimanche, les policiers ont indiqué qu'ils ne recherchaient plus personne dans le cadre de cette affaire.

La disparition de l'infirmière avait été signalée le 18 décembre lorsqu'elle ne s'était pas présentée à son travail, à l'hôpital royal d'Edimbourg, où elle avait été aperçue pour la dernière fois le 15 décembre.

L'inspecteur en chef Tommy Tague, responsable de l'enquête, a précisé samedi que l'état de choc de Magdeline Makola compliquait son interrogatoire et qu'il n'avait pu être déterminé si elle avait été droguée ou menacée d'une arme. En revanche, il a été établi que sa carte bancaire avait été utilisée pendant sa disparition.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer