(Washington) Trois hommes ont été inculpés en lien avec la mort d’un ancien parrain de la mafia de Boston qui avait inspiré de nombreux films, a annoncé jeudi la justice américaine.

Publié le 18 août
Agence France-Presse

James « Whitey » Bulger, qui purgeait une peine de réclusion à perpétuité après avoir été reconnu coupable de onze meurtres, avait été retrouvé mort en 2018 dans une prison de Virginie-Occidentale où il venait d’être transféré.

Les trois hommes ont été inculpés d’association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre avec préméditation, ont indiqué les autorités judiciaires dans un communiqué.

Deux des trois individus inculpés mercredi, Fotios Geas, 55 ans, et Paul DeCologero, 48 ans, « sont accusés d’avoir frappé Bulger à la tête à de multiples reprises et causé sa mort ».

Un troisième homme, Sean McKinnon, 36 ans, est lui accusé d’avoir fait de fausses déclarations à un agent fédéral.

Le célèbre gangster, qui fut aussi informateur du FBI, était âgé de 89 ans au moment de son décès.

Il avait été retrouvé inanimé dans sa cellule, battu au point d’être méconnaissable selon le New York Times.

Désigné nouvel ennemi numéro 1 par le FBI à la mort d’Oussama ben Laden, il avait été arrêté à Los Angeles en 2011 après seize ans de cavale.

Personnage complexe, cruel et charismatique, Whitey Bulger a fait l’objet de dizaines de livres et inspiré le personnage incarné par Jack Nicholson dans le film Les Infiltrés de Martin Scorsese (2006), comme celui joué par Johnny Depp dans le polar Strictly criminal (2015).