(Uvalde, Texas) Devant l’école primaire d’Uvalde, au Texas, 21 petites croix blanches ornées de fleurs sont apparues jeudi matin pour commémorer la mort tragique des 19 enfants et 2 enseignantes. Soit la pire tuerie de l’histoire de l’État.

Publié le 26 mai
Lila Dussault
Lila Dussault La Presse

L’heure est au recueillement dans le quartier jouxtant l’école primaire Robb, à Uvalde, jeudi matin. Dans la nuit de mercredi à jeudi, 21 petites croix blanches ornées de fleurs de tournesol, d’où s’élèvent des ballons, ont été plantées à côté de l’écriteau annonçant « Robb Elementary School – Bienvenidos ». Le lieu est désormais un mémorial à la mémoire des victimes.

Photo MARCO BELLO, REUTERS

Les familles se succèdent pour aller y porter des bouquets. Ici, une mère, son bambin et ses deux enfants. Là, deux adolescentes, longs cheveux et tête baissée. Une dame plus âgée en fauteuil roulant, poussée par du personnel médical et accompagné d’un policier, porte un bouquet, recroquevillée. L’ambiance est silencieuse, solennelle, sous un soleil éblouissant.

Photo ALLISON DINNER, Agence France-Presse

Derrière le mémorial, l’école primaire Robb - constituée de plusieurs bâtiments d’un étage - est nichée sous de grands arbres, pour la protéger des fortes chaleurs texanes. En face, le stationnement du salon funéraire Hillcrest, plein de voitures et de camionnettes, semble être devenu un point de rassemblement pour les autorités locales. La population y est désormais admise, mais pas les journalistes. Un abri de l’Armée du Salut offre nourriture et rafraîchissements à la petite foule qui s’affaire sur les lieux.

Dans les rues du quartier tranquille, fait de petites maisons de plain-pied, pas une âme en vue jeudi matin. Le silence est entrecoupé de chants de coqs, de roucoulements d’oiseaux et de chiens qui aboient après les rares passants, derrière les clôtures.

Rappelons que mardi, un jeune homme de 18 ans s’est introduit dans l’école primaire Robb d’Uvalde, petite ville située à 130 kilomètres de San Antonio, au Texas. À une semaine des vacances scolaires, l’école abritait 500 enfants âgés de 7 à 11 ans. Le tireur a abattu 19 enfants, blessé une dizaine d’autres et tué 2 enseignantes. Peu auparavant, il avait tiré sur sa grand-mère et fait un accident de voiture. Il a succombé sous les balles de la police.

Il s’agit de la pire tuerie de l’histoire du Texas et de l’une des pires dans une école primaire de l’histoire des États-Unis.