(Los Angeles) Des « dizaines d’armes à feu » ont été dérobées dans des wagons de marchandises pillés ces derniers mois à Los Angeles, tandis que les trains étaient immobilisés sur les rails, a déclaré le chef de la police de la ville.

Publié le 26 janvier
Agence France-Presse

« Les gens fracturaient ces conteneurs et volaient des armes, des dizaines d’armes », a déclaré lors d’une réunion le chef de la police Michel Moore, dont les propos ont été rapportés mercredi par le journal Los Angeles Times.

« Cela a été pour nous une vive source d’inquiétude » pour la sécurité en ville, a assuré M. Moore.

Des images de milliers de cartons éventrés et d’emballages répandus sur les voies de chemin de fer, à proximité du centre-ville, avaient attiré l’attention des autorités la semaine dernière sur ces pillages, qui concernent la plupart des grandes sociétés américaines de vente à distance et de messageries (Amazon, Target, UPS, FedEx, etc.).

Les voleurs profitent du fait que les longs convois ferroviaires soient immobilisés sur les voies pour grimper sur les conteneurs de marchandises dont ils font sauter les verrous. Ils n’ont alors plus qu’à se servir en colis, abandonnant derrière eux dans un impressionnant bric-à-brac les produits difficiles à revendre ou trop bon marché, qui n’arriveront jamais à destination.

« Ce sont des images qui ressemblent à un pays du tiers-monde », s’est exclamé le gouverneur de Californie Gavin Newsom après s’être rendu sur place avec des journalistes pour exprimer son indignation.

« Ce qu’on a vu ici n’est pas acceptable », a-t-il dit, avant de se joindre devant les caméras aux équipes de nettoyage s’activant sur place.

PHOTO DAVID SWANSON, ARCHIVES REUTERS

Gavin Newsom (au centre avec un sac bleu)

Depuis décembre 2020, l’opérateur ferroviaire Union Pacific (UP) dont les convois sont visés a enregistré une augmentation de 160 % des vols dans le comté de Los Angeles. « Rien qu’en octobre 2021, l’augmentation atteint 356 % par rapport à octobre 2020 », souligne l’opérateur dans une lettre aux autorités locales transmise à l’AFP.

Le phénomène s’est encore emballé avec le pic d’activité lié aux courses de Noël. Selon les chiffres communiqués par UP, plus de 90 conteneurs ont été vandalisés en moyenne chaque jour dans le comté de Los Angeles au dernier trimestre 2021.

L’opérateur, qui gère près de 450 km de voies dans le comté de Los Angeles, chiffre à environ cinq millions de dollars le coût des dégradations subies sur l’année 2021, un montant qui ne prend pas en compte les pertes des clients touchés par ces vols.