(Washington) Un pharmacien américain vaccinosceptique a été condamné à trois ans de prison après avoir plaidé coupable d’avoir sciemment détérioré des centaines de doses de vaccin contre le coronavirus, a annoncé mardi le ministère de la Justice.

Agence France-Presse

Selon un communiqué du ministère, Steven Brandenburg, 46 ans, « a délibérément retiré » des fioles de vaccin Moderna de leur réfrigérateur à l’hôpital où il travaillait dans le Wisconsin (Nord).

Le pharmacien a également été condamné à payer 83 800 dollars US de compensations à l’hôpital.

Il avait retiré une boîte de flacons durant deux quarts de nuit effectués en décembre et les avait laissés plusieurs heures hors du réfrigérateur avant de les y replacer pour qu’ils soient administrés le lendemain.

Au total 57 personnes avaient reçu les doses de vaccin détérioré, selon le communiqué.

« La tentative délibérée de détériorer des doses de vaccin durant une situation d’urgence sanitaire nationale constitue une infraction grave », selon Brian Boynton, vice-procureur général en exercice de la division des affaires civiles du ministère.

Steven Brandenburg, qui a reconnu être un conspirationniste, pensait que le vaccin contre la COVID-19 était dangereux pour les gens et pourrait leur faire du mal et modifier leur ADN.

Le vaccin du laboratoire américain Moderna, comme le vaccin américano-allemand Pfizer-BioNTech, est basé sur l’emploi de l’ARN messager, une nouvelle méthode pour apprendre au système immunitaire à combattre un virus. Plus de 124 millions de doses de vaccin Moderna ont été administrées aux États-Unis.