(Los Angeles) Un mort toutes les dix minutes : c’est la fréquence à laquelle les autorités sanitaires du comté de Los Angeles publiaient jeudi sur Twitter des messages pour rendre hommage aux victimes du coronavirus et inciter la population à s’abstenir de tout rassemblement pour le réveillon du Nouvel An.

Agence France-Presse

« #Toutesles10Minutes quelqu’un meurt de la COVID-19 dans le comté de LA. Des gens qu’on aimait et qui vont nous manquer. Tant que la propagation ne sera pas ralentie, la prochaine personne à décéder tragiquement pourrait être quelqu’un que vous connaissez », ont tweeté jeudi à 0 h les autorités sanitaires locales avant de commencer leur triste décompte.

« Une mère », « un rescapé du cancer », « quelqu’un qui aimait la pluie », « le père qui prenait tous les jours le bus pour aller au travail », « l’employé de la station-service qui avait toujours le sourire », égrène le compte Twitter à intervalles de dix minutes, avec à chaque fois un rappel à la prudence : « S’il vous plaît, restez à la maison ce soir », « S’il vous plaît, couvrez-vous le visage lorsque vous sortez ».

« C’est une campagne de 24 heures qui s’achèvera ce soir à minuit. Nous voulons souligner l’impact dévastateur de la COVID-19 dans notre population ; plus de 10 000 personnes sont décédées cette année et toutes étaient aimées et aimaient autrui », a expliqué à l’AFP le service de santé publique du comté.

Los Angeles, comté le plus peuplé des États-Unis avec quelque dix millions d’habitants, est devenu l’un des principaux foyers de la pandémie de coronavirus dans le pays et bat des records de contaminations quasi quotidiens, avec des hôpitaux submergés par les nouveaux cas.

Jeudi, quelque 756 000 cas avaient été officiellement recensés dans le comté, où des mesures de restriction (bars et restaurants fermés sauf pour la vente à emporter, couvre-feu de 22 h à 5 h, etc.) sont en place, comme dans tout le sud de la Californie.

Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a appelé chaque foyer à célébrer sagement la nouvelle année chez soi, prévenant que la police de la ville effectuerait des patrouilles pour repérer et sanctionner tout rassemblement significatif. Le procureur de la ville a quant à lui demandé à un site internet très utilisé par les organisateurs d’évènements, particuliers ou professionnels, de retirer toutes les invitations à des fêtes de réveillon.

Les autorités sanitaires estiment qu’environ une personne sur cent est actuellement porteuse du coronavirus dans le comté de Los Angeles.