(Washington) Le vice-président américain Mike Pence et sa rivale Kamala Harris seront séparés par une paroi en plexiglas lors de leur débat mercredi, a indiqué lundi à l’AFP une responsable de l’équipe de la démocrate, une décision prise après l’annonce que Donald Trump souffrait de la COVID-19.

Agence France-Presse

La colistière du candidat démocrate à la Maison-Blanche Joe Biden et le républicain Mike Pence seront placés à près de quatre mètres l’un de l’autre, plutôt que les quelque deux mètres prévus au départ.

Et pour plus de précautions, la commission indépendante qui organise le débat va installer du plexiglas entre les deux rivaux, a expliqué à l’AFP une responsable de l’équipe de Kamala Harris, confirmant une information de Politico.

Mike Pence, 61 ans, a été déclaré négatif au nouveau coronavirus mais l’inquiétude demeure après l’annonce, vendredi, que le président américain avait la COVID-19.  

Trois jours avant, Donald Trump avait participé à son premier débat contre Joe Biden, à bonne distance mais dans un espace clos. Dans la salle, des proches du milliardaire républicain avaient ôté leurs masques en s’asseyant pour assister aux 90 minutes de joute verbale.  

Mike Pence n’avait pas assisté à ce débat à Cleveland, dans l’Ohio. Le vice-président américain était en revanche à la Maison-Blanche le 26 septembre pour la nomination de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême. Plusieurs participants, dont Donald et Melania Trump, ont depuis été testés positifs.  

Déclarée négative, Kamala Harris, 55 ans, retrouvera Mike Pence à Salt Lake City, dans l’Utah, mercredi soir.

Ce débat entre candidats à la vice-présidence prend une envergure exceptionnelle, compte tenu du diagnostic de Donald Trump mais aussi de l’âge des deux candidats à la présidentielle, 74 ans et 77 ans pour Joe Biden.

En cas d’incapacité ou de décès du président des États-Unis, le pouvoir passe au vice-président.