Donald Trump est à limite de deux catégories pour ce qui est des facteurs de risque de la COVID-19.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

Il a 74 ans, ce qui le place au sommet de la catégorie des 65-74 ans, qui a cinq fois plus de risque d’hospitalisation et 90 fois plus de risque de mourir que les 18-29 ans, selon les Centres de contrôle de la maladie CDC) du gouvernement américain. Et il était en 2018 juste en deçà et en 2019 juste au-dessus de la limite de l’obésité, une masse corporelle de 30 kg/m2. L’obésité triple le risque d’hospitalisation, mais n’augmente pas le risque de mourir de la COVID-19.

Si le président républicain avait un an de plus, il se trouverait dans une catégorie qui a huit fois plus de risque d’hospitalisation et 220 fois plus de risque de mourir que les 18-29 ans.

Comme le risque de mourir de la COVID-19 pour un adulte dans la vingtaine est de 1/10 000, cela signifie que sur la base de son âge, le président a environ 1 % de risque de mourir.

Mais il est aussi protégé par le fait qu’il ne fait pas d’hypertension, une maladie qui triple le risque d’hospitalisation, selon les CDC. La moitié des plus de 65 ans font de l’hypertension.