(Washington) Le candidat démocrate à la Maison-Blanche Joe Biden a appelé samedi le Sénat américain à ne pas se prononcer sur la nomination de la juge conservatrice Amy Coney Barrett à la Cour suprême avant l’élection présidentielle du 3 novembre.

Agence France-Presse

« Le Sénat ne devrait pas se prononcer sur cette vacance » créée par le décès de la juge progressiste Ruth Bader Ginsburg « tant que les Américains n’auront pas choisi leur prochain président et leur prochain Congrès », a-t-il dit dans un communiqué quelques minutes après l’annonce de la nomination par Donald Trump.

Le président républicain a lui prédit que le Sénat, à majorité républicaine, allait « rapidement » confirmer ce choix. Selon des médias américains, les auditions doivent démarrer le 12 octobre pour un vote avant la présidentielle.

Joe Biden a relevé que la juge Barrett avait marqué son « désaccord avec la décision de la Cour suprême en faveur du maintien » de l’Obamacare, la loi d’assurance maladie adoptée lorsqu’il était lui-même vice-président.

« Le président Trump tente depuis quatre ans de jeter aux orties » l’Obamacare, mais « à deux reprises la Cour suprême a validé la loi en disant qu’elle était constitutionnelle », a affirmé le démocrate.

« Mais encore maintenant, en pleine pandémie mondiale, l’administration Trump demande à la Cour suprême d’invalider toute la loi », a-t-il déploré.