(Washington) La tempête tropicale Isaias remontait lundi la côte est des États-Unis et devrait toucher terre sur les côtes des États de Caroline du Nord et du Sud, sous la menace de vents violents, inondations et de fortes vagues.  

Leila MACOR
Agence France-Presse

Isaias devrait atteindre une force proche de celle d’un ouragan lorsqu’elle touchera terre dans la soirée, a mis en garde le Centre national des ouragans (NHC).  

Les vagues pourraient « atteindre 1,20 mètre », a averti le centre sur Twitter.  Les vents avaient atteint 110 km/h dimanche soir en se déplaçant vers le nord-ouest, en direction de la côte orientale de la Floride.  

PHOTO LIZABETH MENZIES, RAMMB/NOAA/NESDIS/AFP

« Nous savons quoi faire », comme ne pas conduire sur les routes inondées, s’abriter dans un endroit sûr et préparer un kit d’urgence, a déclaré le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper.  

« Mais cette fois, mettez aussi vos masques et désinfectants pour les mains dans votre kit et n’oubliez pas de respecter les distances », a-t-il ajouté.

PHOTO WILFREDO LEE, ASSOCIATED PRESS

Les services d’urgence de la Caroline du Nord et du Sud sont déjà sous tension, face à une récente flambée des cas de COVID-19. La Caroline du Sud a annoncé dimanche 1100 nouvelles infections et un peu plus de 1340 en Caroline du Nord.

Quelque 150 militaires sont déployés dans cet État de la côte atlantique des États-Unis, pour aider à se préparer à la tempête et apporter un soutien après si nécessaire, a précisé M. Cooper.

PHOTO WILFREDO LEE, ASSOCIATED PRESS

Chris Nagiewicz regarde son épouse Mary installer des volets protecteurs sur les fenêtres de leur maison de Briny Breezes, en Floride.

Classé ouragan catégorie 1 avant d’être rétrogradé en tempête tropicale, Isaias a d’abord menacé la Floride dimanche. La tempête n’avait pas regagné en vigueur au contact des eaux chaudes du détroit de Floride.

Les centres de dépistage de la COVID-19 de cet État, dont beaucoup sont hébergés dans des tentes, avaient été fermés jeudi. Ils pourront rouvrir mercredi, selon les autorités locales.  

La Floride aussi connaît une flambée des cas de coronavirus. Dimanche, 62 décès ont été enregistrés pour un total de 7206.  

Des hôtels ont été aménagés pour que les personnes cherchant un abri puissent maintenir une distance sociale ou pour servir d’abri aux personnes positives au virus.  

C’est un « très bon test », a estimé le directeur de la gestion des urgences de l’État, Jared Moskowitz, selon qui « ça se présente bien ».

« Premières nécessités »

Les autorités ont déclaré l’état d’urgence pour les comtés de la côte est, de Miami-Dade à Nassau, ce qui autorise le déblocage de fonds fédéraux.  

De nombreux habitants ont pris des mesures de précaution, notamment en barricadant les vitrines des commerces avec des panneaux de bois. Les résidents s’étaient aussi précipités pour s’approvisionner en biens de première nécessité.

Isaias s’est abattu à partir de jeudi sur le territoire américain de Porto Rico, où le corps d’une femme de 56 ans a été découvert samedi dans un véhicule emporté par les eaux, et a aussi fait des dégâts en République dominicaine.  

Elle a déversé des pluies torrentielles sur les Bahamas, renversant des arbres et inondant des rues. Dimanche, l’archipel était hors de danger selon les autorités.  

La NASA pour sa part a suivi attentivement la tempête, qui risquait de perturber le retour sur Terre de la capsule habitée de SpaceX, après deux mois de mission à la Station spatiale internationale (ISS). Crew Dragon, qui transporte deux astronautes, a amerri sans encombre dans les eaux calmes du golfe du Mexique.