Le président américain Donald Trump a exprimé mardi l'espoir que son prochain sommet avec le leader nord-coréen Kim Jong-un permette des avancées significatives, mais a insisté sur le fait qu'il n'y avait, à ses yeux, aucune urgence.

AGENCE FRANCE-PRESSE

« Tant qu'il n'y a pas de tests (balistiques ou nucléaires), je ne suis pas pressé », a lancé le président des États-Unis à moins de dix jours de son sommet prévu à Hanoi, au Vietnam. « S'il y a des tests, c'est une autre histoire », a-t-il ajouté.

« Je ne suis pas particulièrement pressé, les sanctions sont en place », a-t-il martelé, réaffirmant que l'objectif ultime était la dénucléarisation de la Corée du Nord.

« J'espère que des choses très positives vont se passer », a-t-il ajouté, évoquant ce deuxième sommet prévu les 27 et 28 février.

À l'issue de leur première rencontre à Singapour en juin 2018, MM. Kim et Trump avaient signé une déclaration vague en faveur de « la dénucléarisation de la péninsule coréenne ». Mais aucun progrès tangible n'a été réalisé depuis, les deux parties s'écharpent sur le sens exact de cet engagement.

M. Trump, qui s'est entretenu mardi par téléphone avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in, a précisé qu'il ferait de même mercredi avec le premier ministre japonais Shinzo Abe.