Source ID:; App Source:

Meurtre pour musique trop forte: le jury divisé

Michael Dunn, un informaticien de 47 ans, a... (Photo: Reuters)

Agrandir

Michael Dunn, un informaticien de 47 ans, a été reconnu coupable samedi soir de triple tentative de meurtre. Il encourt jusqu'à 60 ans de prison.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Washington

Le jury du procès de Michael Dunn, un homme blanc accusé d'avoir tué un adolescent noir dans une station-service en Floride, n'a pas pu déterminer unanimement s'il avait agi en légitime défense ou s'il était coupable d'assassinat.

Le procès était très suivi aux États-Unis et a suscité des comparaisons à celui de George Zimmerman, acquitté en 2013 du meurtre de Trayvon Martin, un adolescent noir tué par balles alors qu'il n'était pas armé, également en Floride.

Michael Dunn, un informaticien de 47 ans, a été reconnu coupable samedi soir de triple tentative de meurtre pour avoir tiré sur le véhicule où se trouvaient Jordan Davis, la victime, et trois autres adolescents noirs. Il a aussi été reconnu coupable d'avoir fait usage d'une arme mortelle, mais le jury n'a pas réussi à s'entendre pour dire s'il était coupable d'assassinat.

Il encourt jusqu'à 60 ans de prison, la peine devant être annoncée en mars.

L'affaire remonte à novembre 2012. Michael Dunn se trouvait dans une station-service, et a demandé à des jeunes gens à bord d'un 4x4 de baisser leur «musique de voyous». Les quatre jeunes ont refusé et insulté Michael Dunn, a affirmé celui-ci pendant le procès.

L'un des jeunes, selon Michael Dunn, est alors sorti du 4x4 et s'est approché de lui. Michael Dunn a pris un pistolet dans sa boîte à gants et a tiré.

Il a expliqué avoir continué à tirer --10 balles en tout--, alors que le 4x4 s'éloignait, car il avait peur pour lui et sa compagne.

L'un des quatre occupants de la voiture, Jordan Davis, 17 ans, a été touché par trois balles tirées par Michael Dunn et est mort.

Le jury, composé de 12 personnes, aurait dû être unanime pour dire si Michael Dunn était coupable d'assassinat. La procureure de Floride Angela Corey a annoncé qu'elle entendait organiser un nouveau procès pour ce chef d'accusation.

Michael Dunn avait plaidé la légitime défense, bien que la police n'ait trouvé aucune arme dans le véhicule des quatre Noirs. Les trois survivants ont témoigné qu'ils n'avaient jamais menacé Michael Dunn.

Le militant des droits des Noirs Al Sharpton a déploré un «verdict décevant».

Michael Dunn «a été condamné pour tentative de meurtre. Mais il a tué quelqu'un. Je pense que c'est un message qui fait froid dans le dos, surtout pour les gens de couleur», a-t-il dit sur MSNBC.

Pour les partisans de restrictions sur le port d'armes à feu, l'affaire illustre le laxisme des lois de Floride.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer