Le gouverneur Arnold Schwarzenegger a de nouveau imposé, mercredi, des congés sans solde à des milliers d'employés de l'État en attendant que la Californie adopte un budget.

ASSOCIATED PRESS

Le gouverneur Schwarzenegger a émis un nouveau décret qui exige des employés de l'État qu'ils prennent trois jours de congé non payés par mois à partir du mois prochain.

En 2009, les employés de l'État avaient été mis en congé forcé pour un total de 46 jours après que le gouverneur eut émis un ordre similaire, qui s'est traduit par une diminution de salaire d'environ 14 pour cent pour ces travailleurs.

On ne sait pas encore clairement combien de temps durera cette mesure, alors que le gouverneur et les élus entament la cinquième semaine de la nouvelle année fiscale sans budget équilibré.

Sans un budget qui s'attaque au déficit budgétaire de 19 milliards $, chaque jour de délai supplémentaire entraîne la Californie vers un désastre fiscal, a dit M. Schwarzenegger dans un communiqué. Il a précisé que la situation ne lui laissait pas d'autre choix que de remettre les employés de l'État en congé forcé jusqu'à ce la législature californienne parvienne à établir un budget qu'il pourra approuver.

Le contrôleur de l'État, John Chiang, a prévenu qu'il commencerait à émettre des reconnaissances de dette en août ou en septembre si l'impasse sur le budget venait à s'éterniser. M. Chiang a affirmé que les congés forcés étaient nécessaires parce que l'État pourrait se retrouver à court de liquidités en octobre.

Le nouvel ordre de congés forcés ne s'applique pas aux employés de départements chargés de percevoir des revenus fiscaux et aux employés des agences de sécurité publique. Il exclut aussi quelque 37 000 travailleurs membres de six syndicats qui ont récemment conclu des ententes de principe avec l'administration. L'État de Californie compte environ 237 000 employés.