Au lendemain de son discours sur l'état de l'Union, le président américain Barack Obama a appelé jeudi les républicains au rassemblement avec les démocrates sur les grands chantiers de son mandat, notamment la réforme du système de santé.

ASSOCIATED PRESS

«Je ne veux plus que les républicains soient sur la touche», a déclaré le chef de la Maison Blanche lors d'un discours à l'université de Tampa, en Floride.

«Ma porte reste ouverte» aux contributions républicaines sur les grands dossiers comme la réforme du système de santé, a-t-il ajouté. «Je veux qu'ils soient avec nous».

«Le dialogue politique dans notre pays a toujours été désordonné et bruyant», a encore regretté Barack Obama, qui s'était engagé à réformer le fonctionnement politique de Washington pendant sa campagne présidentielle.

Et d'appeler à la solidarité nationale. «Nous sommes tous Américains. Nous devrions tous avoir à l'esprit que l'autre, même s'il n'est pas d'accord avec nous, a les meilleures intentions», a-t-il lancé. «Pas besoin de l'insulter. Pas besoin de le diaboliser».