Les niveaux de radiations mesurés par l'AIEA dans un village à 40 km de la centrale en péril de Fukushima dépassent les niveaux recommandés et les autorités japonaises en ont été informées, a indiqué un responsable de l'agence onusienne mercredi.

Publié le 30 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Les premiers résultats indiquent que l'une des valeurs limites justifiant une évacuation, selon les recommandations de l'AIEA, a été dépassée dans le village de Iitate», a déclaré le chef du département de sûreté et sécurité nucléaire de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Denis Flory, lors d'une conférence de presse.

Le village d'Iitate est situé à 40 km au nord-ouest de la centrale de Fukushima endommagée par le tsunami du 11 mars et où les autorités tentent toujours d'empêcher un accident majeur.

«Nous avons conseillé à nos interlocuteurs (japonais) d'évaluer la situation avec précaution et ils ont indiqué que l'examen de la situation était déjà en cours», a ajouté M. Flory.La zone d'évacuation autour de la centrale nucléaire couvre actuellement un rayon de 20 kilomètres, le gouvernement ayant recommandé aux habitants vivant dans la zone comprise entre 20 et 30 kilomètres de partir également, mais sans les y forcer.

L'ONG Greenpeace a recommandé une extension d'au moins 10 km de la zone d'évacuation.

M. Flory a précisé que l'AIEA --qui ne peut donner de directives aux autorités nationales-- ne réclamait pas un élargissement général de la zone d'évacuation.

«Le dépôt de radioactivité n'est pas le même partout. Cela dépend du vent, de la pluie, du profil du terrain», a-t-il expliqué.

Selon la directrice du centre d'urgence et d'incident de l'AIEA, Elena Buglova, les experts de l'AIEA ont mesuré 2 mégabecquerels par mètre carré à Iitate, un «ratio deux fois supérieur au niveau» à partir duquel l'agence recommande l'évacuation.