Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon vendredi ont fait 4 314 morts confirmés, 8 606 disparus et 2 282 blessés, selon un nouveau bilan officiel provisoire établi par la Police nationale et diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Publié le 16 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Il s'agit du nombre de victimes identifiées à ce jour, mais les autorités s'attendent à ce que le bilan final dépasse nettement les 10 000 morts, compte tenu du nombre de disparus pris en compte dans ce décompte national.

Chaque jour sont découverts de nouveaux corps dans toute la zone dévastée.

Par ailleurs, le chef de la police de la province de Miyagi (nord-est), l'une des plus meurtries, s'est déclaré certain que le nombre de morts allait dépasser les 10 000 pour cette seule région où se trouve notamment la ville de Sendai.

Mercredi encore, le maire de la ville d'Ishinomaki, située dans cette même province, a indiqué qu'il redoutait la disparition de quelque 10 000 habitants de sa municipalité ravagée par le séisme et le tsunami, selon des informations rapportées par les médias locaux.

Les sauveteurs estiment à présent qu'il y a peu de chances de retrouver des survivants dans les zones en ruines, plus de cinq jours après le séisme de magnitude 9,0, le plus violent jamais mesuré en territoire japonais.

Deux personnes, une femme de 70 ans et un homme dont l'âge n'a pas été précisé, avaient été retrouvées vivantes mardi sous des décombres, respectivement dans les province d'Iwate et de Miyagi.