Le nouveau pouvoir libyen souhaite que l'OTAN prolonge sa mission en Libye d'«au moins un mois», a déclaré mardi le «ministre» du Pétrole et des Finances, Ali Tarhouni.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je demande à l'OTAN de rester au moins un mois de plus», a déclaré M. Tarhouni, qui préside le Conseil suprême de sécurité formé en septembre, à des journalistes à Benghazi (est), la ville où est née la révolte contre l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi.

L'OTAN, qui avait lancé une campagne de frappes aériennes fin mars en Libye, a annoncé vendredi qu'elle mettrait fin à sa mission le 31 octobre.

Une décision formelle devrait être annoncée prochainement après des consultations avec les Nations unies et les autorités de transition.

Lundi, le général commandant l'opération de l'OTAN en Libye, le Canadien Charles Bouchard, a estimé que les nouvelles autorités libyennes étaient désormais en mesure d'assurer la sécurité de leur pays où la menace représentée par les partisans de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi a disparu, selon lui.