(Mexico) Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador a indiqué samedi que son homologue américain, Joe Biden, l’avait informé qu’il allait allouer 4 milliards de dollars US d’aide au Guatemala, au Salvador et au Honduras.

Agence France-Presse

M. Lopez Obrador s’est entretenu par téléphone vendredi après-midi avec M. Biden sur des questions bilatérales, principalement sur l’immigration, point sur lequel les deux chefs d’État sont en accord sur la nécessité d’agir par un meilleur développement économique des pays d’Amérique centrale, selon M. Lopez Obrador.

« Je pense que de l’aide devrait être fournie directement […] aux habitants du Honduras, du Salvador et du Guatemala. Je ne pense pas être indiscret en disant que le président Biden m’a dit qu’il allait allouer 4 milliards de dollars pour soutenir ces trois pays », a déclaré le président de gauche mexicain.

M. Lopez Obrador a également remercié M. Biden pour s’être engagé à régulariser des millions de sans-papiers aux États-Unis, dont un nombre important de Mexicains.

Depuis 2018, des milliers de Centraméricains fuyant la pauvreté et la violence dans leur pays tentent d’atteindre les États-Unis, via le Mexique, pour y pénétrer clandestinement ou pour demander l’asile.

Plus d’une douzaine de caravanes humaines ont tenté sans succès de rallier la frontière entre les États-Unis et le Mexique. La dernière d’entre-elles, formée de quelque 9000 honduriens, a été stoppée par la police du Guatemala, à seulement une cinquantaine de kilomètres de la frontière du Honduras.

M. Lopez Obrador entretenait une relation étroite avec le président sortant Donald Trump, mais a été l’un des derniers dirigeants au monde à féliciter Joe Biden pour sa victoire électorale.