Pendant que François Hollande s'enlise à l'Élysée - 56 % des Français ont une opinion négative du président socialiste - et que l'UMP n'est plus l'ombre d'elle-même depuis la guerre fratricide entre Copé et Fillon, laissant une brèche béante à droite pour le FN et l'extrême droite, ils sont nombreux à rêver d'un retour de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2017. Si l'on en croit L'Express, le rêve serait sur le point de devenir réalité. Alors que Sarkozy quittait le 10 Downing Street, à Londres le 3 juin, après un entretien avec le premier ministre britannique David Cameron, l'un de ses proches conseillers n'a pu réprimer un «Ça y est, il est candidat!», rapporte l'hebdomadaire français.

Publié le 13 juin 2013
LA PRESSE

Selon les journalistes du magazine de gauche, Éric Mandonnet et Benjamin Sportouch, l'ex-président bling-bling mise sur le chaos qui prévaut à droite pour revenir. Mais son retour ne fait pas que des heureux dans sa famille politique. Son ex-premier ministre François Fillon a d'ores et déjà affirmé qu'il ne laissera pas le chemin libre à son ancien patron.

À lire sur lexpress.fr