Seule chaîne vénézuélienne qui critique le gouvernement chaviste, Globovision pourrait bientôt avoir pour actionnaire majoritaire nul autre que El comandante. Le président Chavez a déclaré mardi qu'il comptait s'emparer de la majorité des actions de la télévision privée.

CYBERPRESSE

En 2007, une autre chaîne d'opposition, extrêmement populaire auprès des Vénézuéliens, RCTV, s'est vue interdire le renouvellement de sa concession. Si Globovision tombe aux mains de Chavez que restera-t-il de la télévision privée au Venezuela?

À lire sur lexpress.fr

.