L'Éthiopie envoie de 50 000 travailleurs aux Émirats

Le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed.

PHOTO REUTERS

Agence France-Presse
Addis Abeba

Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a annoncé lundi l'envoi prochain de 50 000 travailleurs aux Émirats arabes unis, dans le cadre d'un programme visant à moderniser la main-d'oeuvre éthiopienne et révélateur du rôle diplomatique que les Émirats entendent jouer dans la Corne de l'Afrique.

«L'Éthiopie prévoit des mesures à court terme pour réduire le chômage», a déclaré le premier ministre lors d'un discours devant le Parlement. «Une de ces mesures à court terme consiste à envoyer une main-d'oeuvre qualifiée dans des pays étrangers».

Le premier ministre a indiqué qu'un accord avait été conclu sur l'envoi de 50 000 travailleurs aux Émirats au cours de l'exercice fiscal décalé 2019-2020, et que des discussions sont en cours pour l'envoi total de 200 000 travailleurs sur trois ans.

Les Éthiopiens ainsi envoyés gagneront de meilleurs salaires et pourront parfaire leurs compétences, a assuré le premier ministre, selon lequel ce programme concerne des métiers tels que les infirmiers ou les chauffeurs. Des discussions similaires sont en cours avec des pays européens non spécifiés et le Japon, a précisé M. Abiy.

«Lorsque l'économie éthiopienne aura changé, elle sera soutenue par de jeunes travailleurs qualifiés formés à l'étranger», a soutenu M. Abiy, premier ministre progressiste ayant entrepris d'ouvrir partiellement l'économie éthiopienne aux capitaux étrangers.

Les Émirats, désireux de se rapprocher des pays de la Corne de l'Afrique, ont joué un rôle de médiateur avec l'Arabie saoudite dans l'accord de paix conclu à la mi-2018 entre l'Éthiopie et son voisin l'Érythrée.

Émirats et Arabie saoudite tentent en effet de pacifier la Corne de l'Afrique, signe de l'importance croissante que prêtent les pays du Golfe à l'Afrique orientale, située de l'autre côté de la mer Rouge, une des routes maritimes les plus empruntées au monde, alors qu'ils combattent au Yémen les rebelles Houthis soutenus par l'Iran.

Les Émirats arabes unis disposent d'une base militaire dans le port stratégique d'Assab en Érythrée utilisée pour leurs opérations militaires au Yémen.

En juin 2018, l'Éthiopie avait annoncé que les Émirats s'étaient engagés à injecter 3 milliards de dollars dans l'économie éthiopienne, notamment sous forme d'investissements.  

En mars 2018, le géant émirati de l'industrie portuaire DP World a signé un accord avec la République autoproclamée du Somaliland et l'Éthiopie, privée d'accès à la mer, sur la modernisation du port somalilandais de Berbera.  




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer