Paul Biya, 78 ans, au pouvoir depuis 1982 a été réélu président du Cameroun pour un sixième mandat consécutif avec 77,989% des suffrages, selon les résultats proclamés vendredi par la Cour suprême à Yaoundé.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Paul Biya a obtenu 3 772 527 voix (77,989%) devant son opposant du Social Democratic Front (SDF) John Fru Ndi qui obtient 578 175 voix (10,712%), selon les résultats annoncés par le premier président de la Cour suprême, Alexis Dipanda Mouelle. L'opposition, qui réclame l'annulation du scrutin, avait annoncé qu'elle rejetait par avance les résultats.

«Est déclaré président comme ayant obtenu la majorité des suffrages exprimés le candidat Paul Biya», a notamment déclaré M. Dipanda Moelle en conclusion d'une lecture des résultats qui avait commencé dans la matinée et a duré plus de 8 heures. Le scrutin avait été organisé le 9 octobre dernier.

Biya était le grand favori de l'élection à laquelle ont participé 22 autres candidats. Quelque 7 521 651 de Camerounais étaient appelés à voter lors du scrutin à tour unique et dont le taux de participation était l'un des principaux enjeux.

Avec un taux officiel de participation de 65,82% pour ce scrutin, la participation est en recul par rapport à 1997 (81,35%) et 2004 (82,83%).

Lundi, John Fru Ndi, le principal candidat de l'opposition, et six leaders de l'opposition avaient signé une déclaration rejetant par avance «tout résultat que pourra déclarer le Conseil constitutionnel».

«Dans le cas où le Conseil constitutionnel refuse d'annuler cette mascarade électorale et persiste à déclarer les résultats, nous appelons (...) le peuple à venir massivement manifester en faveur de son droit de participer à des élections libres et transparentes», affirmaient-ils, dénonçant un «environnement électoral (...) chaotique avec d'innombrables irrégularités».

À Douala (sud), la capitale économique, les autorités ont interdit les manifestations, selon la presse locale.