Rose Kabuye, une Rwandaise recherchée dans l'enquête sur l'attentat contre l'avion du président Habyarimana en 1994 et arrêtée en Allemagne, est arrivée mercredi à Paris et était en cours de transfèrement vers le palais de justice, a annoncé à l'AFP l'un de ses avocats.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'avion d'Air France en provenance de Francfort (Allemagne) qui transportait cette proche du président rwandais Paul Kagame, s'est posé à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, où Rose Kabuye a été «accueillie par un important comité d'accueil» de policiers, a déclaré Me Bernard Maingain.

Mme Kabuye «est transférée» au palais de justice, a ajouté Me Maingain. Elle doit être entendue par le juge d'instruction antiterroriste Marc Trévidic, qui enquête sur cet attentat, signal déclencheur du génocide de 1994 qui a fait selon l'ONU quelque 800 000 morts, essentiellement parmi la minorité tutsi.

Chef du protocole de la présidence rwandaise, Rose Kabuye, 47 ans, a été arrêtée le 9 novembre à l'aéroport de Francfort sur la base d'un mandat d'arrêt européen émis par la France.

Les juges antiterroristes la soupçonnent, ainsi que huit autres Rwandais, d'avoir participé à cet attentat.